POPULARITÉ
10

Arrachage des plantes sur les murs: qu'en penser exactement?

Éditer
Publié dans
le 15.04.14
Img_8821b

A Grignan (Drôme provençale), le vieux rempart des Adhémar est, à sa base, menacé par les personnes qui pensent faire son bien en arrachant les brindilles qui osent pousser entre ses pierres!


En effet, c'est bien en arrachant les plantes que ces personnes retirent le joint et descellent les pierres, et le désherbage de cette année a été particulièrement nocif: j'ai vu une base de murs aux pierres récemment déchaussées...et ce mur nu se porte moins bien qu'avant le passage des arracheurs et arracheuses...


Le remède serait-il pire que le mal?


Bien sûr, des arbres dont les racines s'immiscent entre les pierres et les déstabilisent, sont à enlever (quoiqu'un amandier a été laissé et que le mur ne semble pas en souffrir)?


Mais qu'en penser pour des plantes herbacées vivaces?


Merci de vos avis...


 

Commentaires

2
2014-04-15 22:24:55 +0200

C'est vrai qu'il convient de se méfier du lierre qui fragilise les joints entre pierres ( notamment sur un vieux mur ). Cela dit, j'ai déjà vu des vieux bâtiments qui ne tenaient que par ce lierre qui les enserrait.
En tout cas, rien ne vaut les "herbes folles". Esthétiquement, elles réjouissent les yeux. Et les insectes, les oiseaux y trouvent de quoi se nourrir.
Un mur banal recouvert d'ampélopsis ( appelée communément vigne vierge ) devient bruissant de vie au printemps.
Plutôt que d'arracher, il convient, à mon humble avis, de surveiller et d'empêcher un envahissement.

2

4
2014-04-16 08:52:18 +0200

http://www.prieuredorsan.co...

Voilà de biens beaux murs...

4

5
2014-04-16 10:02:37 +0200

Il me semble qu'il faut distinguer le cas des plantes qui, profitant de fissures dans les joints entre les matériaux (briques ou pierres) s'installent et se plaisent si l'humidité y est suffisante, de celles qui, enracinées au sol, grimpent le le long du mur. En effet les deux ont leurs détracteurs mais, heureusement, aussi des défenseurs.

Par expérience personnelle, je parlerai du lierre qui a choisi de s'implanter sur un des murs crépis de ma maison.
Il monte grâce à des ventouses qui l'attachent solidement au mur et n'apportent aucune humidité donc ne peuvent être destructrices des matériaux. Et mieux vaut le laisser en place tout en lui interdisant d'arriver à la gouttière ou de vouloir passer par les fenêtres! Un nid de troglodytes s'y est installé.

5

2
2014-04-16 10:37:21 +0200

Je ne voudrais pas dire de bêtises. Mais concernant le lierre, certains jardiniers m'ont indiqué qu'il pompait l'humidité des joints entre les pierres par ses ventouses. Ces joints se voient alors petit à petit désagrégés ( il s'agit des vieux murs avec une sorte de torchis).
D'autre part, le lierre qui monte jusqu'à la toiture pourrait être également dangereux. Contrairement à l'ampélopsis qui recherche la lumière et court sur les tuiles, le lierre peut se loger sous ces tuiles et les faire claquer.
Je ne sais si ces propos sont justes mais je les ai souvent entendus chez des jardiniers.
En tout cas les photos du prieuré d'Orsan transmises par Germain montrent un bâtiment et un lierre magnifiques.

2

4
2014-04-16 11:31:31 +0200

LE LIERRE

Les ventouses qui s'accrochent au mur sont des racines modifiées qui n'ont aucune fonction absorbante.

Prenez connaissance de cette étude
http://www.geog.ox.ac.uk/re...
Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont évalué pendant trois ans l’impact d’une plante grimpante, le lierre (Hedera helix), sur la conservation ou la détérioration des murs de bâtiments à valeur patrimoniale importante.

Selon cette étude, la présence des plantes grimpantes réduit les dommages liés aux cycles de variations de températures et d’humidité. Et en empêchant la pluie et les polluants atmosphériques d’atteindre directement le mur, elle évite sa dégradation.

4

2
2014-04-16 11:42:48 +0200

Merci pour ce document très détaillé et très fouillé que je lirai à tête reposée et qui semble, à première vue, remettre en question les idées reçues.

2

2
2014-04-16 13:05:51 +0200

Merci à tous pour ces réponses intéressantes...

2

2
2015-01-07 17:03:54 +0100

Très enrichissant tous ces commentaires ... Merci à tous!

2

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 50022
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 18791
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 37631
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1929
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2658
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 7945

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy