POPULARITÉ
134

"Avec le bio, la ferme France sera plus riche"

Éditer
Publié dans
le 26.02.14
Marches-legumes_4770441


  • Marc Dufumier, ingénieur agronome, ce scientifique engagé et reconnu, auteur de 50 Idées reçues sur l'agriculture et l'alimentation, ne mâche pas ses mots pour dénoncer les dérives de la politique agricole commune et la médiocre qualité de la production française. Alors que s'ouvre le Salon de l'agriculture, il livre ses pistes pour développer une agriculture durable. Et rentable. Interview. 


Extraits


Vous n'allez tout de même pas nous vanter les mérites de l'oignon de Roscoff ou des lentilles vertes du Puy...


Mais si ! Vous avez tort de mépriser les lentilles, les petits pois, les haricots - ­ qui, soit dit en passant, sont importés d'Argentine dans le cassoulet vendu en boîte en France ! Toutes ces légumineuses fournissent des protéines végétales riches en fibres, celles-là précisément que les nutritionnistes nous conseillent pour remplacer les protéines animales. Autre avantage, elles fertilisent les sols par des voies biologiques, sans avoir recours aux engrais de synthèse. Cela vaut tout de même mieux que d'importer du Brésil du tourteau de soja pour nourrir des porcs bretons en surnombre, qui produiront non pas du fumier, mais du lisier, qui va, ensuite, fertiliser des algues vertes ! 


 


 


La France a-t-elle réellement les moyens d'exporter uniquement des produits bio?


C'est un problème de volonté politique, française et européenne à la fois. La question du "quand", en revanche, est plus délicate... Sans faire preuve d'un optimisme démesuré, je situe à 2030 ­- 2050 au plus tard ­- l'émergence d'une production entièrement bio. Cela suppose un virage à 180 degrés de nos modes de production, et ce, à l'échelle nationale. Car faire du bio "dans son coin", au sein d'un écosystème déjà détruit par l'agriculture industrielle, c'est courir au désastre.  


Imaginez : vous produisez du colza bio alors que vos voisins, eux, utilisent des pesticides. Ils élimineront donc les insectes "ravageurs" de cette plante mais aussi... les coccinelles qui, elles, auraient neutralisé ces insectes dans votre champ ! C'est une des raisons qui expliquent pourquoi, dans un premier temps, la baisse du rendement en culture bio atteint parfois 40 %. 


 


En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/marc-dufumier-avec-le-bio-la-ferme-france-sera-plus-riche_1493111.html#F0mS2GbiMWI52D0B.99

Commentaires

3
2014-02-26 19:02:56 +0100

Il faut préciser qu'en agriculture bio, l’utilisation d’intrants, et plus particulièrement ceux issus de la chimie de synthèse, est restreinte. Elle est légale et conditionnée au respect de la réglementation générale communautaire et nationale.
http://agriculture.gouv.fr/...

3

1
2014-02-27 09:24:36 +0100

Personnellement le choix de l'agriculture bio, raisonnée, et permaculture, est une évidence à tous niveaux...

1

1
2014-03-15 07:47:27 +0100

Pour qu'un équilibre se crée, la méthode bio doit se généraliser !…Et les insectes feront leur réapparition pour permettre la pollinisation

1

0
2014-03-15 07:51:27 +0100

L'état de l'eau des mares s'en trouvera amélioré et les amphibiens et plantes d'eau réapparaîtront !
Le plus de gens possible doivent se convertir au bio! Ils seront gagnants à long terme à tous les niveaux!

0

À propos de l'auteur

La nature ... plus d'un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. … Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en fus administratrice jusqu'à l'AG de 2020: Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 747387
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 329870
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 131036
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 53823
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 32530
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 344562

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy