POPULARITÉ
5

Création de L'institut Michel Serres

Éditer
Publié dans
le 12.10.12
Logoimsenti-def72-trans

L'Institut Michel Serres a été inauguré à l'ENS de Lyon le 27 septembre 2012. Il est le résultat de la rencontre entre le philosophe et des scientifiques autour de son livre Temps des cerises (Le Pommier, 2009).

Pourquoi un institut sur les ressources et les Biens Publics ? L'histoire de nos sociétés est, en même temps et à plusieurs titres, celle des ressources, celle des rapports de forces entre les hommes, entres les hommes et la nature.

La technologie a transformé la construction socio-historique des ressources et rendu ambigu ce rapport de force, d'où démesure, extractivisme, destruction ou altération d'une (trop) grande partie de la biosphère (cf article de Barnoski et al,2012, Approaching a state shift in Earth's biosphere, Nature 486, pp52-58et largement répercuté dans Le Monde, Libération). La dernière frontière s'appelle « Arctique ». Ou « Amazonie ». Au choix.

Rien n'est donc plus illustratif de nos forçages que la problématique des ressources naturelles, humaines comprises. C'est surtout la dégradation et la raréfaction croissante de l'ensemble des ressources naturelles, mais aussi la réduction de leur diversité, qui pose problème. Les cadrages actuels, notamment sur le changement climatique et la biodiversité, sont peu satisfaisants : ce sont des catégories beaucoup plus difficiles à cerner lorsque l’on veut problématiser et conceptualiser le développement durable, la transition écologique, l’économie verte... Par exemple, la conservation de la biodiversité passe par la préservation et/ou la restauration des habitats (donc des ressources naturelles).

Autrement dit, la case « ressources », dans le sens d’une démarche intégrée, est le chaînon manquant de nos préoccupations actuelles. Elle est incontournable, compréhensible, abordable par des savoirs existants et permettant de mettre en place une boite à outils capable de répondre aux problèmes soulevées plus haut, en terme de dette écologique, crise socio-écologique et intergénérationnelle. Et pose la question des ressources en termes de Biens Publics.

C'est l'objet croisé du colloque inaugural de l'Institut Michel Serres, ses missions aussi. Deux clefs d’entrée sont proposées : l’interdisciplinarité « profonde » et l’échelle régionale. L’Institut va donc œuvrer pour que la société s’approprie la problématique des ressources, considérée comme un tout et allant du local au global. Ceci par une approche intellectuelle, méthodologique et politique, intégrant recherche, formation et diffusion dans la société.

Poser le problème ainsi change la donne. Avec les ressources, tout le monde est concerné, tout le monde comprend. C'est palpable, mesurable. Cela responsabilise plus facilement et à plusieurs titres. Il est question de l'accès et de la consommation des ressources, des besoins vitaux comme droit fondamental lié à la dignité humaine. Enfin, se sentir concerné par le destin des ressources de sa région, c'est le premier degré de cette responsabilité.

Ioan Negrutiu, directeur de l'Institut Michel Serres

ims@ens-lyon.fr; ioan.negrutiu@ens-lyon.fr
http://institutmichelserres.ens-lyon.fr

Commentaires

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 2
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 2
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 2
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 2
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 12

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy