POPULARITÉ
17

Déchets électriques, le recyclage prend du retard

Éditer
Publié dans
le 11.03.14
Dechets-electriques-le-recyclage-prend-du-retard_article_main

En 2013, Eco-systèmes, l’organisme de récupération des déchets électriques et électroniques (DEEE) a collecté 7 kg par habitant, contre un potentiel de 20 kg.

Mais où passent donc les lave-vaisselle, téléphones ou sèche-cheveux en fin de vie qui n’arrivent pas jusqu’à Eco-systèmes, l’éco-organisme chargé justement de les récupérer ?

En moyenne, seuls 7 kg par habitant sont collectés chaque année depuis trois ans par l’organisme de récupération – un chiffre en stagnation –, alors même que les Français sont censés se débarrasser de 20 kg par an d’appareils hors d’usage.

Collectes de proximité

Pour répondre à ce mystère, la filière a mené une étude inédite avec l’Ademe, dont les résultats ont été rendus publics hier. Première leçon de cette étude : les Français jettent encore l’équivalent de 1 kg de petits appareils électroménager dans la poubelle ménagère avec le tout-venant, qui finit donc le plus souvent en incinération.

Pour éviter ce gâchis, Eco-systèmes a procédé à l’installation de 5 500 « meubles verts » dans les magasins de la grande distribution. De même, l’éco-organisme mise sur l’organisation de collectes de proximité dans les grandes villes – là où le taux de collecte est le plus bas –, en installant par exemple un camion de récupération dans un quartier toute la journée du samedi, après en avoir informé au préalable les habitants

« Recyclage » dans les règles

Deuxième constat : déposer téléviseurs, réfrigérateurs ou fours sur le trottoir – en pensant que « quelqu’un finira bien par les récupérer » – est une fausse bonne idée. « Sur les 3 kg mis ainsi sur le trottoir chaque année par personne, 2 sont pillés dans le quart d’heure qui suit », assure Guillaume Duparay, directeur de la collecte chez Eco-systèmes.

Un « recyclage » qui n’est pas fait dans les règles de l’art et qui laisse aux agents municipaux chargés de dégager les trottoirs des déchets non valorisables.

Déchetterie

L’étude a permis d’identifier d’autres « fuites » possibles de déchets électriques et électroniques (DEEE). Alors même que 9,5 kg par Français transitent annuellement par les points de collecte que sont les déchetteries, les magasins de distribution ou encore les réseaux de l’économie solidaire, Eco-systèmes n’en récupèrent que 7 kg.

Un effet de la crise et de la valeur marchande que représentent les métaux contenus dans ces appareils. « Les vols se multiplient dans les déchetteries et il arrive que des livreurs indélicats qui repartent avec votre vieil appareil fassent un détour chez un ferrailleur avant de retourner au magasin », explique le directeur général d’Eco-systèmes, Christian Brabant.

Dépollution

Enfin, Eco-systèmes a identifié un « gisement » important de DEEE chez les artisans qui installent de nouveaux équipements et repartent avec d’anciens chauffe-eau ou radiateurs. N’ayant pas accès aux déchetteries publiques, ils n’ont souvent d’autres solutions que de déposer les appareils désinstallés chez des récupérateurs de métaux.

Au final, l’étude estime qu’un peu plus de 8 kg par personne de déchets électriques ou électroniques se retrouvent chaque année enfouis, incinérés ou exportés illégalement.

Or seuls les éco-organismes peuvent garantir une dépollution dans les règles de ces appareils et leur valorisation, soit par recyclage des matières qui les composent, soit par réutilisation une fois remis en état.

EMMANUELLE RÉJU

Source : http://www.la-croix.com/Actualite/France/Dechets-electriques-le-recyclage-prend-du-retard-2014-03-11-1118802

Commentaires

0
2014-03-12 14:39:29 +0100

Je constate trop fréquemment des décharges et dépôts sauvages dans la banlieue est où je réside.
Il y a beaucoup à faire en matière de civisme écologique pour les particuliers et les professionnels.
L'idée de "meuble vert" chez les distributeurs est une bonne idée.
Il y a aussi les piles électriques usagées. Peut-être faudrait-il pour ces dernières installer non loin de récupérateurs de verre, de bouteilles, un meuble vert pour les réceptionner ( et pas simplement dans la grande distribution)? Multiplier ce type de "meubles" éviterait une pollution particulièrement nocive.

0

1
2014-03-13 09:32:21 +0100

Sur le site Internet de ma ville, l page consacrée au tri
http://www.agglo-saint-quen...

1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 231375
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163771
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61444
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15924
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9425
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196539

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy