POPULARITÉ
125

Des corbeaux écolos

Éditer
Corbeau_-_copie

Une réhabilitation nécessaire des corbeaux...mais la machine est-elle nécessaire?. JP B

Remise des prix du concours Génération développement durable, organisé par La Recherche et l’Ademe.
Le prix spécial du jury est revenu à un groupe d’étudiants de l’université Lille 1 pour leur machine Ecorvidés.
Elle met à contribution des oiseaux pour ramasser les déchets.

Pour ramasser des déchets dans les espaces naturels, on peut faire appel à des bénévoles.
Mais ces déchets sont parfois dans des endroits peu accessibles ou dangereux.Pour ceux-là, des étudiants de l’université de Lille 1 ont donc eu l’idée de les faire ramasser par… des oiseaux ! Plus précisément par des corvidés. Le principe : apprendre à des corbeaux, des pies ou des corneilles à rapporter des déchets abandonnés jusqu’à une machine qui les stocke.

Celle-ci, baptisée Ecorvidés, occupe un volume d’un mètre de haut sur 50 centimètres de large et d’épaisseur. Elle est composée d’un réceptacle, d’un capteur qui reconnaît l’objet apporté par l’oiseau et d’un actionneur qui distribue de la nourriture à ce dernier en récompense. Elle sera alimentée par des panneaux solaires.

Pour s’assurer que le corvidé ne dépose pas d’objet inutile – tels que des brindilles ou des feuilles – la machine disposera d’un détecteur de métaux. « Pour détecter le plastique, il va falloir attendre. C’est plus compliqué et plus coûteux », précise Sébastien Audibert, l’un des étudiants engagés dans le projet.

Cet engin s’inspire de la « Crow machine » que le technologue américain Joshua Klein a proposé en 2008. Un corbeau rapportant une pièce de monnaie à la « Crow machine » recevait une cacahuète. Joshua Klein souhaitait ainsi remédier à la mauvaise réputation des corbeaux en montrant leur utilité. Il avait aussi proposé que ces oiseaux puissent collecter des déchets.

Des travaux d’éthologie avaient par ailleurs montré leurs capacités d’apprentissage. En outre, ils vivent plusieurs dizaines d’années et sont présents sur tous les continents habités. Un inconvénient toutefois : la taille des oiseaux qui limite celle des déchets qu’ils peuvent ramasser : « Pour le moment, nous nous concentrons sur les cannettes métalliques », explique Sébastien Audibert.

Le premier prototype de la machine Ecorvidés devrait être terminé fin juin.
Source : http://www.larecherche.fr/actualite/acteurs/corbeaux-ecolos-21-06-2013-110883

Commentaires

2
2015-08-12 16:17:28 +0200

Sujet en rapport avec cette publication http://www.humanite-biodive...

2

2
2015-08-12 16:45:14 +0200

Connus sous le nom de corbeaux, généralement ce sont le corbeau freux (Corvus frugilegus) et la corneille noire (Corvus corone corone).
Ce qui m'intrigue, c'est que s'il advient une commercialisation du conteneur Ecorvidés, où les acquéreurs se procureront-ils les corvidés?

2

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 231258
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163763
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61437
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15917
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9418
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196532

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy