POPULARITÉ
3141

Efficacité de l'extinction nocturne de l'éclairage public sur la biodiversité

Éditer
Publié dans
le 28.11.15
Chiro-rs1

Le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), par son activité de recherche et d'expertise, travaille sur la thématique de la pollution lumineuse. Dernièrement, une équipe de chercheurs du Centre des sciences de la conservation (CESCO ; UMR 7204 - Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, UPMC) s'est intéressée en particulier à l'efficacité de l'extinction nocturne de l'éclairage public (1) sur la biodiversité. C'est la première fois que cette question est investie en France par des scientifiques.

A cette fin, les chercheurs ont collaboré avec le Parc naturel régional du Gâtinais français pour comparer l’activité de huit espèces de chiroptères (chauve-souris) sur trois types de sites : des sites éclairés toute la nuit, des sites éclairés avec extinction en milieu de nuit, et des sites contrôles non-éclairés. Les résultats ont été publiés dans la revue Global change biology :
Azam C, Kerbiriou C, Vernet A, Julien J-F, Bas Y., Maratrat J., Le Viol I. (2015). Is part-night lighting an effective measure to limit the impacts of artificial lighting on bats? Global Change Biology, 21, 4333–4341.

Les conclusions de cette étude suggèrent que limiter la durée de l’éclairage artificiel aurait bien un impact positif sur la biodiversité mais qu'en l'état, les schémas actuels d’extinction nocturne ne correspondent pas forcément aux rythmes d’activités des chiroptères, qui sont pour la plupart actifs en début de nuit. Aussi, cette mesure pourrait-elle être efficace si l’extinction commençait plus tôt dans la nuit, idéalement avant minuit, en particulier le long de corridors écologiques, essentiels au maintien de la biodiversité dans les paysages urbanisés.


(1) Pour rappel, l'extinction nocturne de l'éclairage public est une mesure de gestion de la lumière artificielle pratiquée par les collectivités, consistant à couper les lumières communales en milieu de nuit, c'est-à-dire à un moment où les besoins humains sont quasi nuls. Les horaires et l'étendue de cette pratique par les communes qui la mettent en œuvre sont néanmoins très variables (tout ou partie du territoire, exception certains jours de la semaine, ...). Cette mesure de gestion a des effets dans plusieurs domaines, notamment budgétaire (économie d'énergie) et environnemental (dont la biodiversité comme évoqué ici). Pour plus d'infos, vous pouvez consulter la page de NuitFrance qui recense ces communes pratiquant l'extinction.


Vignette : Romain Sordello

Commentaires

0
2015-11-28 19:40:38 +0100

Merci beaucoup !

0

0
2015-11-28 21:58:40 +0100

Moins de lumière la nuit, plus de biodiversité, moins d'utilisation d'énergie polluante, donc des économies. C'est tellement simple que c'en est difficile de convaincre avec ce genre d'arguments ... il y a forcément un piège quelque part, non ? Non, c'est bien ça qui est bon ;)

0

1
2015-11-30 16:02:52 +0100

Merci Romain, enfin des vraies études scientifiques et je crois savoir que d'autres sont en cours...L’extinction c'est bien, un premier pas, mais la conversion c'est mieux. Pourvu que les économies réalisées avec les extinction soient réutilisées intelligemment dans une meilleur gestion du parc qui reste allumé.

1

À propos de l'auteur

Ingénieur, expert dans le domaine de la biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 70
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 24394
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 1758
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 96
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 45
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 19761

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy