POPULARITÉ
25

En Australie et aux Etats-Unis, des moutons torturés pour produire de la laine

Éditer
Publié dans
le 10.07.14
Australie4455191_3_b3f4_tonte-d-un-mouton_cb8ae4a4a55e8255adf4732933b47ad4


  • Des employés qui assènent des coups de poing à la face de moutons terrifiés, les frappent avec des tondeuses électriques et un marteau, leur entaillent la chair, les piétinent ou leur plient le cou au point de le briser. Des animaux en sang, d'autres qui meurent. Voilà ce que révèlent des vidéos à la fois très violentes et choquantes, publiées mercredi 9 juillet par l'association de défense des droits des animaux PETA (People for ethical traitment of animals), à l'issue d'une vaste enquête sur la production de laine en Australie et aux Etats-Unis.

  • Pendant plus d'un an, de fin 2012 à mars 2014, trois militants de l'ONG américaine, qui milite pour une éthique dans le traitement des animaux, se sont faits passer pour des ouvriers dans 19 ateliers de tonte dans les Etats australiens de Victoria, Nouvelle Galles du Sud – les deux plus gros producteurs de laine du pays – et d'Australie-Méridionale. Ils ont filmé en caméra cachée les maltraitances perpétrées par 70 employés sur les animaux. Dans ces immenses établissements, près de 4 millions de moutons sont tondus chaque année.


    Entre mi-mars et mi-mai 2014, un autre enquêteur a documenté de la même façon la maltraitance de moutons par des employés dans 14 ranchs américains, à travers Wyoming – le deuxième producteur de laine du pays – le Colorado et le Nebraska.


    "Les tondeurs sont souvent rémunérés au volume, et non à l'heure, ce qui encourage un travail violent et à la va-vite, dénonce Isabelle Goetz, chargée de campagne chez PETA France. Dans ce genre d'usines, les moutons ne sont pas considérés comme des êtres vivants mais des marchandises. Les fermes estiment qu'il vaut mieux avoir des pertes mais aller très vite."


    L'Australie est le deuxième producteur de laine au monde (juste après la Chine), avec une production annuelle de 360 000 tonnes en 2012 pour un chiffre d'affaires de 700 millions de dollars, selon les données de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO). Sa laine de mérinos, connue pour être très fine et élastique, est très convoitée par l'industrie textile et exportée dans le monde entier. Les Etats-Unis, de leur côté, produisent beaucoup moins de laine (5 000 tonnes).


    AUSTRALIA-WORLD SHEEP SHEARING CHAMPIONSHIPS


    "Nous sommes choqués et consternés par ces images", a déclaré Geoff Fisken, le président des producteurs de laine australiens (WoolProducers Australia), interrogé par l'agence Australian Associated PressNous demandons à tous les producteurs de laine d'avoir une tolérance zéro pour les cas de maltraitance animale et de prendre les mesures nécessaires afin d'éviter que ce genre de comportements, rares, ne se reproduise." De son côté, une autre structure, l'Australian Wool Innovation (AWI), a déclaré qu'elle condamnait de "manière catégorique et sans équivoque" le mauvais traitement des animaux, tout en minimisant son importance. "AWI a investi 2,8 millions de dollars dans la formation des tondeurs. Les producteurs de laine australiens prennent soin de la santé et du bien-être de leurs animaux", assure Michelle Lee, interrogée par NBC.


    Audrey Garric 


    Photos : HEATHER FAULKNER / AFP


    Extrait de  :http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/07/10/en-australie-et-aux-etats-unis-des-moutons-tortures-pour-produire-de-la-laine/


    Les vidéeos sont accessibles par l'article ou ci-dessous 

Commentaires

2
2014-07-10 19:12:14 +0200

Et c'est pour ce type de comportement, répétés, partout sur le planète que certains, en plus d'être végétariens, vont encore plus loin en refusant tout produit animal: cuir, lait et fromages (maltraitances liées au lobby laitier),...On les traite volontiers d'extrémistes, mais qui nuit à l'autre?

2

3
2014-07-10 22:35:28 +0200

Chaque année, on peut assister à la tonte des moutons de la Bergerie nationale (créée en 1786 par Louis XVI, pour améliorer la production lainière et développer l’agriculture)
Aujourd’hui, c'est une grande ferme pédagogique... Parc du Chateau, 78120 Rambouillet (France).

Et la tonte a lieu sans cruauté.

La laine permet de chauds vêtements dont il serait difficile de se passer.

3

1
2014-07-11 09:02:58 +0200

Oui, la tonte n'a rien à voir en effet avec les pratiques d'abbatoirs, et c'est un spectacle plutôt agréable...Nous en avons vu aussi avec nos enfants...Malheureusement, les vêtements en laine, qui sont de plus en plus rares, remplacés par l'acrylique notamment, sont aussi chers et fragiles (pas de lavage en machine par exemple)...

1

2
2014-07-11 09:38:40 +0200

La machine à laver le linge ( seule machine dont je ne me séparerai pas) présente souvent un programme "lavage laine" à 30° ou à froid. C'est plutôt le produit lessiviel qui est à mettre en cause dans le feutrage, ou alors un essorage trop violent… si bien que, pour ma part, même quand l'étiquette impose le lavage main, je n'obéis pas !

2

4
2014-07-11 21:55:20 +0200

Je découvre ces vidéos. Quelle cruauté !
Il faudrait signaler à nos amis australiens et américains que nous avons le projet de considérer juridiquement l'animal comme un "être sensible".
S'ils nous exportent cette laine récupérée de cette façon, on souhaiterait bien qu'ils importent notre projet juridique.

4

2
2014-07-13 12:43:12 +0200

Quelle honte quelle cruauté...!!
Ce serait bien que les elus australiens effectivement s inspirent de nos lois "animal être
sensible".....

2

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 9013
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 14038
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 323
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1765
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 198
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 460

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy