POPULARITÉ
856

L'Assemblée vote l'interdiction de la vaisselle jetable et des sacs plastiques

Éditer
Publié dans
le 12.10.14
Sacplastique698435_3_1c4d_vue-des-champs-environnant-la-decharge-a-ciel_5c48d2f70a2ec31052ee9919bb4c12cd

Une excellente mesure !!! JP B

Les verres et les assiettes en plastique, c'est bientôt fini. L'Assemblée nationale a voté, vendredi 10 octobre, la prohibition de la vaisselle jetable en plastique à compter de 2020, dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique. L'objectif est de réduire les déchets, constitués par « l'énergie consommée pour la fabrication de ces produits et la pollution provoquée lorsqu'ils sont laissés dans la nature ».

L'interdiction de la vaisselle jetable en plastique a été votée en séance à l'initiative des écologistes. Cet amendement défendu par François-Michel Lambert (EELV) prévoyait dans une version initiale la mise en œuvre de cette mesure dès 2017. Mais la ministre de l'écologie, Ségolène Royal, s'y était opposée, l'estimant « anti-social » : « Les familles en situation de précarité ne jettent pas cette vaisselle mais la réutilisent », avait-elle argué.

5 MILLIARDS DE SACS DE CAISSE ENCORE DISTRIBUÉS

Les députés se sont également prononcés pour l'interdiction des sacs plastiques à usage unique à partir de 2016. Cette disposition avait été introduite, sur proposition du gouvernement, dans le texte lors de son examen en commission. Selon le gouvernement, près de 5 milliards de sacs de caisse en matière plastique à usage unique et plus de 12 milliards de sacs dits « fruits et légumes » sont encore distribués dans les commerces.

Pour les sacs plastiques, une disposition similaire avait déjà été prévue dans le projet de loi sur la biodiversité. Ce texte ne devant être débattu dans l'Hémicycle qu'au début de l'an prochain, le gouvernement a préféré prendre les devants. Déjà, sous l'effet d'une convention volontaire, le nombre de sacs plastiques de caisse distribués en France dans les grandes surfaces alimentaires est passé de 10,5 milliards à 700 millions entre 2002 et 2011.

A partir du 1er janvier 2016, il sera donc mis fin à la mise à disposition payante ou gratuite de ces cabas à usage unique, sauf pour ceux répondant à des conditions particulières : les « biosourcés » et les sacs compostables en compostage domestique. « Nous subissons déjà des pressions pour repousser cette date », a d'ores et déjà déclaré Mme Royal. Soumis au vote global des députés mardi, le projet de loi sur la transition énergétique sera ensuite examiné au Sénat.

Source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/11/les-sacs-plastiques-a-usage-unique-interdits-en-france-a-partir-de-2016_4504521_3244.html

Commentaires

3
2014-10-12 19:10:50 +0200

Cela fait longtemps que je "milite" pour sensibiliser les gens à la pollution causée par les verres et assiettes jetables en plastique...Jusqu'à certaines associations écologistes utilisent des verres en plastique à usage unique. Heureusement, son apparus, notamment dans les buvettes de certaines fêtes, des verres en polyéthylène consignés et utilisables 20 fois. Lors d'une fête avec concert "manouche" du groupe Urs Karpatz àRoche-Saint-secret-Besonne, il y a quelques années, les repas étaient servis dans des coupelles jetables fabriquées à partir de grande feuilles (chataignier) assemblées et moulées selon la forme voulue...Cela semble être la meilleure solution. Sinon, pour les absolues nécessitées, des assiettes en bambou et verres en amidon végétal peuvent remplacer le plastique (mais avec une empreinte carbone à définir...). Le mieux reste de laver sa vaisselle.

3

1
2014-10-13 18:37:39 +0200

La France est en retard ! L'Inde a interdit les sacs plastiques dès 2009 et renforcé l'application de cette loi en 2011 (lire http://www.ordif.com/public...).

1

1
2014-10-14 08:26:45 +0200

Sur notre commune nous avons des verres réutilisables avec le logo de la commune que nous consignons. Quand aux assiettes nous demandons à chacun d'amener assiettes et couverts... Et cela se fait généralement dans la bonne humeur. Par contre sue la marché nous avons quelques irréductibles du sac plastique. La loi tombe bien et pour une fois que la loi va dans le bon sens, ne boudons pas notre plaisir

1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 231258
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163763
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61437
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15917
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9418
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196532

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy