POPULARITÉ
4

L'illusion du véhicule écologique

Éditer
Publié dans
le 25.07.12
Scenario-trace-lgv-paca-tgv-marseille-nice

Le plan automobile du gouvernement français est sur la trajectoire du véhicule dit vert.

En soi, la démarche est  louable, mais ne peut prendre son sens que si l'on discute des formes de mobilités. Cette question est lourde, mais indispensable si l'on veut donner un contenu pratique aux trames vertes et bleues.

L'automobile est un facteur considérable de destruction de l'environnement vivant, même si elle est incontournable pour certaines zones et métiers.

La voiture est en effet indispensable dans les zones rurales, pour les salariès aux horaires atypiques, pour les familles nombreuses avec enfants en bas âges, ... En dehors de ces cas, les transports collectifs doivent assumer leurs fonctions.

La crise a parfois du bon, en remettant en cause le SNIT*-LGV*; le travail du Conseil d'Analyse Stratégique (CAS) sur le taux d'actualisation est une bonne occasion de refaire un schéma de déplacement.

Valoriser les lignes existantes, refuser la démence des coûts des LGV*, comme le prologement de Marseille à Nice.

Le plan automobile du gouvernement est un compromis entre le social, 400 000 emplois dépendent du secteur automobile et des perspectives environnementales.

L'ancienne majorité clame, la nécessité de baisser le coût du travail, mais jusqu'ou? Il y a indédiablement surcapacité européenne de production d'automobiles, il faut donc faire de la gestion prévisionnelle des emplois, construire des sécurations des parcours professionnels. Un argument de plus pour une coordination étroite entre les deux conférences majeures du gouvernement: la CONFÉRENCE SOCIALE ET LA CONFÉRENCE ENVIRONNEMENTALE. 

 

SNIT Schéma National des Infrastructures de Transport. LGV Ligne à Grande Vitesse

 

carte d'illutration : http://projets-architecte-urbanisme.fr/lgv-paris-nice-trace-ligne-grande-vitesse-infrastructure/carte-france-ligne-grande-vitesse-tgv-paris-marseille/

Commentaires

2
2012-07-25 19:42:07 +0200

Le texte voté par les députés sous la précédente législature ne prévoit pas que « les infrastructures linéaires de l'Etat soient compatibles » avec la trame verte et bleue.
Christophe Aubel ( directeur de Humanité et Biodiversité) a regretté cette décision: « La prise en compte, ce n'est pas aussi fort. La compatibilité aurait imposé des solutions techniques différentes, quelquefois des tracés différents pour les LGV »

2

1
2012-07-27 06:15:08 +0200

Christophe, raison de plus pour remettre le couvert. Bien sûr le caractère opposable doit pouvoir faire l'objet de recours, mai surtout être réservé aux organisations représentatives.
par ailleurs les idées de Michel Badrè sont souvent judicieuse sur les questions de compensation, car il faut concevoir les termes en terme dynamyqe et pas conservatrice.
JP

1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 226412
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163762
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61436
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15915
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9417
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196531

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy