POPULARITÉ
6

La polémique enfle autour des combats de coqs

Éditer
Publié dans
le 21.09.12
Combat-de-coqs

Une association veut faire interdire les combats de coq organisés, dimanche 16 septembre à Laventie (Pas-de-Calais), dans le cadre des Journées du patrimoine. Selon Oscar et Pilitte, petite structure de protection de la faune sauvage et domestique située à Monchy-le-Preux (Pas-de-Calais), cette manifestation est "non conforme" à la  loi du 8 juillet 1964, qui autorise les combats de coqs "dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie".

Généralement entouré de discrétion, cet événement avait été annoncé il y a plusieurs jours. "La Fédération des coqueleurs du Nord de la France va organiser des combats de coqs dans la salle des fêtes, afin de faire connaître cette ancienne tradition locale aux non initiés", précisait alors Daniel Legillon, premier adjoint au maire de Lavantie (près de 5 000 habitants). Ne possédant pas de gallodrome, la commune fait transférer le gallodrome de Chocques, une commune voisine, dans une salle des fêtes. Ce qui, pour Antony Blanchard, secrétaire de l'association Oscar et Pilitte, est contraire à la loi.

"Il n'y a pas de tradition ininterrompue à Laventie. Transférer un gallodrome dans une salle des fêtes, c'est comme déplacer les arènes d'Arles à Marseille",  estime-t-il. "De plus, l'entrée est autorisée pour tout public : les enfants de tous âges vont voir ça."  Jeudi 13 septembre, l'association a porté plainte au commissariat de Lille contre la commune pour "organisation d'une manifestation non conforme à la loi de juillet 1964  et "cruauté envers les animaux".

La région Nord-Pas-de-Calais, qui compte plus d'un millier de coqueleux et une cinquantaine de gallodromes, est la seule région de France métropolitaine où les combats de coqs sont encore autorisés. Un combat dure six minutes environ. Il oppose deux coqs âgés d'au moins un an dont les ergots ont été rabotés et remplacés par une aiguille métallique. Les coqs tués ou ceux que les blessures ont rendu inaptes au combat sont revendus pour un usage culinaire.

Catherine Vincent

Source : http://animaux.blog.lemonde.fr/2012/09/14/la-polemique-enfle-autour-des-combats-de-coqs/

 

Commentaires

1
2012-09-21 14:12:09 +0200

INFO DU JOUR (France): Le Conseil constitutionnel a jugé constitutionnel le fait d'établir une application différente du texte réprimant la cruauté sur les animaux en fonction de zones géographiques où une "tradition locale ininterrompue" de courses taurines ou combats de coqs "peut être invoquée".

1

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 231230
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163763
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61437
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15917
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9418
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196532

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy