POPULARITÉ
6

Le jardin, un paradis phantasmé /2

Éditer
Publié dans
le 12.03.14
20120812_122442

LE JARDIN MÉDICINAL

  • Le jardin médicinal et le jardin religieux ont des frontières biens floues, souvent la guérison est l'oeuvre du dieu bienfaiteur tandis que la maladie et la mort sont la conséquence d'un pouvoir malin.

C'est pour ces raisons que nous ne prendrons en compte que cet aspect médicinal et que ce qui définira le jardin médicinal sera en fait la fourniture de plantes à usage médical.

On pourra en distinguer trois genres:

- Le jardin de simples,

- Les lieux sauvages,

- Les bois et forêts sacrés.

 

Le jardin de simples permet la fourniture et la propagation de plantes médicinales selon un mode conventionnel ce qui autorise certaines plantes de faire de long voyages en quelques années... La rhubarbe de chine, le pavot ou le séné furent probablement les premières grandes voyageuses qui colonisèrent l'Eurasie.L'Eden prévennait à tous nos besoins, donc par le biais du jardin médicinal il s'agit de survenir en produits permettant une meilleure guérison possible, avec l'aide du dieu bienfaiteur bien sûr!!

Ce jardin médicinal ne put voir le jour qu'au moment où des hommes-médecine, sorciers , chamanes et autres guérisseurs furent reconnus.

 

Or la culture ne permettait pas de fournir la totalité des plantes intervennant dans la guérison. Rapidement on s'aperçut que certaines plantes perdaient de leur efficacité en culture et qu'il était donc nécessaire de se fournir là ou elles poussaient naturellement. D'où certains lieux tabous qui ne devaient être accessibles qu'à certaines personnes afin de les préserver et permettre l'approvisionnement en herbes...

 

Puis il y a ce mystérieux concept de bois sacré ou forêt sacrée qui ressemble à une population végétale naturelle et indigène mais qui mérite que l'on s'y attarde.

Dans la société Yorumba du Benin et dans une partie de l'Afrique de l'Ouest, il y a une multitude de forêts sacrées qui ont des rôles aussi variés que constants, ils sont  des lieux de rites religieux, de terre des ancêtres, et autres fonctions spirituelles diverses mais ils ont toujours un rôle de source de plantes médicinales. D'ailleurs on en retrouve aussi au Brésil, Haïti et autres pays ayant importés des esclaves Béninnois qui ont transporté avec eux des graines des arbres sacrés en même temps qu'ils importèrent leur religion et croyances.

 

Certaines confréries chrétiennes développèrent des spécialistes du domaine et mirent en place des jardins de plantes médicinales.

  

Charlemagne imposa, en 812, une série de plantes obligatoires dans la plupart des jardins religieux et séculaires...

... à suivre

Commentaires

1
2014-03-12 20:49:33 +0100

Quatre-vingt-dix plantes, dont Charlemagne prescrit la culture ...
http://www.noctes-gallicana...

1

1
2014-03-13 14:16:39 +0100

L’abbaye cistercienne de Vauclair, dans l’Aisne (France), abrite encore actuellement un jardin de plantes médicinales. Ce jardin fut recréé en 1976 par le père Courtois selon un plan en damiers, en référence aux premiers jardins monastiques.
http://www.abbaye-vauclair....

1

1
2014-03-13 14:28:29 +0100

A Saint-Quentin (Aisne), un jardin médicinal (et municipal) se visite gratuitement plusieurs fois l'été sous la conduite d'un pharmacien qui fait découvrir une soixantaine de plantes. Il est situé dans le Parc d'Isle, à côté de la Réserve naturelle des Marais d'Isle.

1

À propos de l'auteur


Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 104
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 1
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 0
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 0
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 0
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 0

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy