POPULARITÉ
10929

« Le monde a commencé sans l'homme et il s'achèvera sans lui. »

Éditer
Publié dans
le 05.10.15
Tumblr_m91s5cvlab1ql1duk

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, a ouvert à Sciences Po Paris une journée de débats autour de la COP 21, la conférence sur le réchauffement climatique dont il est le président et qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Finalement, le ministre ose le lyrisme en toute fin de discours, détournant une citation de Lévi-Strauss tirée de Tristes tropiques. «Le monde a commencé sans l’Homme, c’est un fait. Et le risque est qu’il se prolonge sans lui». En réalité, les mots de l’anthropologue étaient plus pessimistes, plus sombres : «Le monde a commencé sans l’homme et il s’achèvera sans lui». Extraits de http://www.liberation.fr/evenements-libe/2015/10/03/le-monde-a-commence-sans-l-homme-le-risque-est-qu-il-se-prolonge-sans-lui_1396401

Alors, après avoir restitué la citation exacte:

  • «Le monde a commencé sans l'homme et il s'achèvera sans lui. Les institutions, les mœurs et les coutumes, que j'aurai passé ma vie à inventorier et à comprendre, sont une efflorescence passagère d'une création par rapport à laquelle elles ne possèdent aucun sens, sinon peut-être de permettre à l'humanité d'y jouer son rôle», (dansTristes Tropiques)

une autre de Claude Lévi-Strauss est aussi à délivrer:

  • «La seule chance offerte [à l'humanité] serait de reconnaître que, devenue sa propre victime, cette condition la met sur un pied d'égalité avec toutes les autres formes de vie qu'elle s'est employée et continue de s'employer à détruire. Mais si l'homme possède d'abord des droits au titre d'être vivant, il en résulte que ces droits, reconnus à l'humanité en tant qu'espèce, rencontrent leurs limites naturelles dans les droits des autres espèces. Les droits de l'humanité cessent au moment où leur exercice met en péril l'existence d'autres espèces »

Vignette:http://festival-meteo.tumblr.com/post/29891828416/relectures-tristes-tropiques

Commentaires

5
2015-10-05 10:35:48 +0200

Cela nous rappelle le livre "Et si l'aventure humaine devait échouer" de Théodore Monod, son testament spirituel dans lequel il est proposé aux humains de trouver leur place sur Terre en tant qu'espèce parmi les espèces, dans le respect du vivant.

5

1
2015-10-05 13:43:58 +0200

Voir aussi Gilles Boeuf, "L;Homme peut-t'il s'adapter à lui-même ? Marges d'adaptation de l'espèce humaine face aux changements environnementaux"
http://www.quae.com/fr/r204...

1

À propos de l'auteur

La nature ... plus d'un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. … Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en fus administratrice jusqu'à l'AG de 2020: Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 740758
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 329323
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130982
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 53770
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 32478
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 343892

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy