POPULARITÉ
165

Les conséquences de la perte de biodiversité à ne pas sous-estimer...

Éditer
Publié dans
le 31.07.14
4483077

  • La revue Science, une de celles qui sont si appréciées de notre président Hubert Reeves, publie le 25 juillet 2014 un numéro spécial dont voilà l'introduction,  en anglais.


  • En retenir ceci


    Bien que pour des raisons émotionnelles ou esthétiques, nous pouvons déplorer la perte de grandes espèces charismatiques, tels que les tigres, les rhinocéros et les pandas, nous savons maintenant que la perte d'animaux, du plus grand au plus petit, modifie fondamentalement la forme et la fonction des écosystèmes dont nous dépendons tous"


    Romain Julliard, bologiste, professeur au Museum National d'Histoire Naturelle, est interviewé sur ce sujet : http://www.atlantico.fr/decryptage/320-especes-totalement-disparues-surface-terre-en-quelques-centaines-annees-et-voila-debut-6e-extinction-masse-romain-julliard-1681089.html


    Vignette extraite de Francetcinfo


    La sixième extinction majeure d'espèces est enclenchée


    Et comme dit Hubert Reeves:


    "Nous sommes dans le collimateur"


    Article 1 des statuts de Humanité & Biodiversité


    L’association dite « Humanité et Biodiversité » a pour objet le renforcement de la perception et de la prise en compte par tous, des synergies et des liens indissociables entre humanité et biodiversité, fondés sur le respect entre les humains et les autres êtres vivants, en particulier les êtres sensibles.


    Rejoignez-nous !

    Commentaires

    4
    2014-07-31 15:13:16 +0200

    Tant que l'humain se considérera comme au sommet des espèces, il aura du mal à comprendre qu'il dépend lui aussi de l'éco-système comme n'importe quel être vivant (y compris le végétal). Pendant trop longtemps, nous avons cru à notre supériorité, car nous sommes doués d'un système de pensées nous permettant l'abstraction, d'un système de communication que les autres espèces ne possèdent pas sous cette forme...etc. Dans mon métier, je suis amenée à collaborer souvent avec des animateurs à l'environnement et ceux-ci m'ont fait comprendre plus d'une fois que certains de leurs publics semblent considérer l'homme comme "inatteignable" par les dangers qui touchent la faune et la flore, car selon eux il est presque capable d'être indépendant de son environnement. Comme si, quoiqu'il se passe à l'avenir, l'homme saura toujours s'en sortir car il est doué par une capacité à répondre à certains problèmes par la technologie. Pourtant notre "si belle" technologie (si elle est utile dans des milieux comme le médical ou qu'elle nous facilite la vie et notre confort), n'en reste pas moins à l'origine de la disparition de quelques espèces et elle le sera encore. Notre évolution est lente, par contre les changements à l'échelle planétaire sont de plus en plus rapides. Aurons-nous le temps de nous adapter physiquement ? Je ne crois pas personnellement que toute notre "intelligence intellectuelle" suffira à sauver l'être humain : Que se passera t-il par exemple quand la couche d'ozone disparaîtra totalement à certains endroits de la terre ?
    Plus nous relierons notre mental à notre cœur (pour une conscience fondée sur le cœur), plus nous comprendrons la nécessité de veiller sur les autres espèces vivantes. Et peut-être mettrons-nous enfin nos capacités humaines au service du bien-être de la planète et plus seulement pour notre propre intérêt. Et à ceux qui considéreront toujours l'être humain comme l'être le plus évolué de la terre, je souhaite poser ces questions : Ne dit-on pas que c'est au plus fort de prendre soin des plus faibles ? Si non : quelle forme d'intelligence possédons-nous ?

    4

    À propos de l'auteur

    Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. . Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. . Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’éro...

    Réputation
    Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 783621
    Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 365931
    Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 143000
    Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 220021
    Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 41519
    Transition écologique #168DBE transition-ecologique 291453

    Ses derniers articles

    Powered_by_tinkuy