POPULARITÉ
3

Les risques phytosanitaires

Éditer
Publié dans
le 14.10.12
Analyse_des_risques_phytosanitaires_inra_accueil_actu_de_une

Analyse des risques phytosanitaires : un nouvel outil pour déterminer l’expansion potentielle des organismes nuisibles.



















  • Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec des scientifiques internationaux, ont développé une série de modèles permettant de prédire l’expansion de parasites dans le temps et dans l’espace. Ces nouveaux modèles reposent sur un paramétrage simple et peuvent s’appliquer à de nombreuses espèces parasites contrairement aux modèles déjà existants. Les experts qui analysent les risques phytosanitaires pourront ainsi obtenir une quantification du risque d’expansion assez rapidement et le prendre en compte dans leur décision de réglementation. La description de ces modèles a fait l’objet d’une publication dans PLoS ONE le 9 octobre 2012.


 

Avec l’intensification des échanges commerciaux, le nombre d’invasions biologiques augmente chaque année de manière exponentielle. Afin d’évaluer les risques d’introduction et de propagation des espèces invasives en Europe et d’estimer leur éventuel impact économique, des analyses de risque phytosanitaire (ARP) sont effectués par des experts spécialisés, mais généralement non modélisateurs. Jusqu’à présent, aucun outil ne permettait de cartographier de manière assez simple et rapide les capacités d’expansion potentielle de ces espèces.

Des chercheurs de l’Inra ont ainsi participé au développement d’un module générique d’expansion, applicable à toute espèce parasite pouvant porter atteinte à la santé des végétaux, et qui pourra être mis à disposition des experts impliqués dans les ARP. Ce module se compose de quatre modèles complémentaires dont les simulations renseignent sur l’évolution de la présence du parasite, de la densité de la population, et de la propagation dans le temps et dans l’espace. Même si l’objectif était de développer des modèles les plus simples possible, l’outil permet de capturer les processus les plus importants de dispersion et de croissance des populations de parasites. Le nombre de paramètres à estimer est relativement faible, variant de un à quatre, ce qui rend leur application plus facile et rapide.














Fig. 1 : Exemple de résultat obtenu en appliquant l’un des modèles du module générique d’expansion. L’aire en rouge représente le territoire colonisé par la chrysomèle du maïs en 2010 à partir de son point d’introduction en Serbie en 1992. Cet exemple permet de confronter les résultats des simulations aux observations passées. Dans le cas général, des simulations seront faites pour le futur en testant divers points d’introductions.



Ce module d’expansion a été appliqué à l’Europe mais il peut être appliqué à toute autre partie du monde. Il est nécessaire de connaître préalablement les contraintes climatiques associées à la survie et à la croissance de l’espèce étudiée. La répartition géographique de la plante hôte peut également être prise en compte dans ces modèles.

Ce module a été testé sur diverses espèces (trois insectes, deux nématodes, une plante et un pathogène). D’après les experts ayant évalué ce module, ce nouvel outil pourrait s’avérer très utile dans le contexte des ARP. Il devrait permettre de quantifier plus aisément le risque d’expansion et, associé aux autres résultats de l’ARP, de déterminer les réglementations les plus appropriées dans chacun des cas.

Ce travail a été effectué dans le cadre du projet Européen PRATIQUE (http://www.pratiqueproject.eu), regroupant de nombreux partenaires. Parmi eux, l’OEPP (Organisation Européenne et méditerranéenne pour la Protection des Plantes, Paris) qui a veillé à ce que les résultats de ce projet puissent s’appliquer concrètement aux ARP, devrait être l’utilisateur principal de ce module.


Référence
Christelle Robinet et al. A suite of models to support the quantitative assessment of spread in pest risk analysis. PLoS ONE, 9 octobre 2012












 








Rédacteur :  Service Presse INRA

Contacts : 

Christelle Robinet
02 38 41 80 38 - Christelle.Robinet@orleans.inra.fr
Unité de Recherche Zoologie Forestière
Département scientifique « Ecologie des Forêts, Prairies et milieux Aquatiques »
Centre Inra d’Orléans



Commentaires

À propos de l'auteur

ex-directeur de Laboratoire INRA, économiste, ex président de l'institut de recherche économique et sociale, ex membre du bureau du CNIS, négociateurs des Grenelles de l'environnement et de la mer, membre du CEDD et de la CNDP. Vice-président d’Humanité et Biodiversité.

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 231258
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 163763
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 61437
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 15917
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 9418
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 196532

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy