POPULARITÉ
311

Malnutrition: l'industrie alimentaire incriminée par l'OMS

Éditer
Publié dans
le 26.11.14
Afp

L'OMS et l'organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont mis en cause ce mercredi un système alimentaire mondial trop industrialisé, qui favoriserait l'obésité tout en étant incapable d'éradiquer les problèmes de sous-alimentation.

"Une partie de notre monde meurt de faim pendant que l'autre partie se gave jusqu'à l'obésité. L'industrialisation croissante du système alimentaire mondial y est pour quelque chose." C'est avec ces mots que Margaret Chan, directrice générale de l'organisation mondiale de la santé (OMS), a ouvert la deuxième conférence internationale sur la nutrition (CIN2) qui se déroulait de mercredi à vendredi au siège de l'organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à Rome.

500 millions d'adultes en surpoids

Au cœur des débats: le thème de la malnutrition. Les dirigeants ont évoqué le problème de la sous-alimentation, qui toucheraient 805 millions de personnes dans le monde parmi lesquelles 161 millions d'enfants, d'après les chiffres avancés par la FAO. Mais ce sont surtout les 500 millions d'adultes et 42 millions d'enfants en surpoids qui ont mobilisé l'attention des 172 pays présents à la conférence.

Parmi les responsables désignés par l'OMS, l'industrie alimentaire se place en première ligne. «Le système alimentaire mondial ne fonctionne plus, à cause de sa dépendance à une production industrialisée de nourriture toujours moins chère et mauvaise pour la santé», a expliqué Margaret Chan. Dans un monde toujours plus régit par la vitesse, les gens n'avaient plus le temps de cuisiner, d'où la présence de plus en plus massive de nourriture industrielle dans nos assiettes, a précisé la directrice de l'OMS. «Il faut aider les industries à préparer des plats moins gras, moins sucrés, moins salés, et à les rendre appétissants», a-t-elle ajouté.

Soixante recommandations

«Les pays du monde ont la créativité nécessaire pour travailler avec la société civile, la communauté scientifique et le secteur privé pour trouver les bonnes solutions», a assuré Mme Chan. C'est dans cette optique que les représentants des 172 pays ont adopté la Déclaration de Rome sur la nutrition et établit un ensemble de 60 recommandations pour lutter contre la sous-alimentation, les carences alimentaires et l'obésité. Les états s'y engagent à «éliminer la faim à l'échelle mondiale et à prévenir toute forme de malnutrition» ainsi qu'à «investir davantage» dans une nutrition correcte, avec un effort particulier envers les enfants et les mères. Concernant les méfaits de l'obésité, les recommandations portent sur la publicité ou encore les excès de matières grasses, de sucre et de sel.

"Il y a déjà assez de nourriture pour que tout le monde mange correctement, et nous pouvons devenir la génération qui aura relégué la faim et la malnutrition dans l'histoire", a insisté José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

Le Pape en guest star

Outre les ministres et autres hauts représentants d'États, la CIN2 a accueilli de nombreux invités d'honneur parmi lesquels la reine Letizia d'Espagne, le roi du Lesotho Letsie III, Melinda Gates ou encore l'économiste Jeffrey Sachs.

Mais l'intervention la plus attendue était celle du Pape François ce jeudi qui, à grand renfort de formules chocs, a tenu à soulever le problème des lobbys alimentaires qui bloqueraient selon lui la lutte contre la faim dans le monde. Il a par ailleurs encouragé la collaboration entre États, organisations internationales, société civile, monde agricole et monde de l'entreprise pour réfléchir aux politiques alimentaires. 

D'après le lien fourni par "Jeunes MG": http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/11/21/23083-malnutrition-lindustrie-alimentaire-incriminee-par-loms

J'ajouterais à ce texte que si l'augmentation croissante de la consommation de viande par personne, dans les pays occidentaux, cessait d'augmenter, et même diminuait, cela libérerait d'importantes surfaces de terres disponibles pour l'alimentation humaine, une priorité

Développer sur le sujet: http://www.ploscollections.org/article/browseIssue.action?issue=info:doi/10.1371/issue.pcol.v07.i17

Commentaires

1
2014-11-29 10:29:22 +0100

Je trouve effarant ce double constat: d'une part l'industrie agro alimentaire ne fonctionne plus à cause de l'industrialisation de la production. D'où l'on pourrait attendre une mise à plat de la production animale et végétale, puis des modes de conditionnement des aliments. La réponse : il faut aider l'industrie alimentaire à supprimer des sucres, des huiles. Donc on ne touche à rien. Et que vive l'accaparement des terres par les industries tout en leur demandant de bien vouloir faire un effort volontaire. Lorsque l'on connait les capacités de lobby de ces industries on se dit que l'on n'est pas prêts de voir un changement. Quand à la FAO, elle a largement eu le temps de régler le problème de la malnutrition. Mais encore une fois, c'est un échec. Peut être pourrait on enfin se poser des questions sur l'action et les buts de tous ces organismes qui mènent états et particuliers à la faillite
C'était un billet d'humeur non plolitiquement correct.

1

0
2014-11-29 13:40:59 +0100

On voit bien qu'au lieu d'être tournée vers l'HUMAIN, la révolution verte a eu pour finalité le PROFIT et pour résultat une suralimentation des pays occidentaux avec 46 de surpoids ou obésité en France en 2013, encore plus aux Etats-Unis, une incidence croissante des maladies cardio-vasculaires et une dégradation de la "bonne santé", la proportion de personnes nécessitant des traitements (hypolipémiants, anticoronariens, antihypertenseurs) pour vivre augmentant...et ce malgré les actions de communication et de santé publique.

0

2
2014-11-29 14:15:10 +0100

La Révolution verte , au milieu du siècle dernier, n'avait pas pour finalité le profit mais une augmentation des rendements en jouant sur différentes techniques agricoles. Elle eut lieu dans de nombreux pays, que l'on dit maintenant "du Sud",
Les risques de famine guettaient et je me souviens des conversations de l'époque d'où une angoisse se dégageait… On parlait de l'inde et de l'Asie en particulier…
Ce qu'on en pense a posteriori n'était pas le moteur des décisions. Maintenant on constate des effets indésirables …

2

0
2014-11-29 15:45:22 +0100

Pour notre ami Germain Grignan, quand datez-vous le révolution verte?
Au moment de la reconstruction, de la naissance de la PAC ?
Il s'agissait, pour la première période, de nourrir une population au sortir de la guerre et pour la Pac de construire l'autonomie alimentaire de l'Europe.

0

1
2014-11-29 16:18:24 +0100

J'ai vu un film il y a peu de temps qui retrace l’histoire de la Pac: " Les petits gars de la campagne". Que les raisons avancées pour la création et surtout la continuité dans le temps de la Pac aient été bonnes ou mauvaises, la réalité dite y compris par Monsieur Pisani qui a plus que largement contribué à la Pac est, je cite" que l'on n'a pas su s'arrêter à temps" . Je donne le synopsis présenté de ce film par les cinémas:
En cinquante ans, l'agriculture française a changé du tout au tout. Une transformation radicale inédite dans l'histoire qui entraîna de profondes mutations économiques, sociales et environnementales.
Derrière cette révolution restée silencieuse, il y a la PAC, la Politique Agricole Commune dont tout le monde a entendu parler sans la connaître vraiment. Elle a pourtant bouleversé la vie de millions d'individus en modelant leur alimentation, leurs paysages, leur quotidien.
"Les petits gars de la campagne" plonge au coeur de cette volonté politique initiée à l’échelle européenne il y a 60 ans, avec l'ambition de contribuer à remettre l'agriculture au coeur d'un débat public dont elle a été écartée pendant trop longtemps.
A voir, non pour son intérêt en tant que film mais pour avoir un aperçu de l'emballement de la Pac.

1

0
2014-11-29 19:08:03 +0100

La révolution verte, si j'en ai déjà lu des définitions dans des livres, j'en avais vérifié il y a quelques semaines l'exactitude. Wikipedia en donne une définition semblant correcte. Après, il est utile de reconnaitre que les décisions politiques sont influencées par les conflits d'intérêts. On peut faire semblant, faire comme si de rien n'était. C'est facile. On peut aussi décider de le voir et de ne plus l'accepter. C'est beaucoup plus difficile. Indépendamment de cela, les agriculteurs ont toujours été démarchés et "informés" directement par les représentants des producteurs de biocides ce qui a conduit à des dérapages. En médecine, nous avons le même problème: l'industrie pharmaceutique est omniprésente: imprégnations des étudiants en médecine dès la 2ème année, proximité avec certains doyens de certaines facultés de médecine (un groupe d'étudiants a dénoncé cela il y a quelques années, une thèse a porté sur le sujet), collusion industrie pharmaceutiques/centre hospitalo-universitaires...puis démarchage des médecins par les représentants de l'industrie pharmeceutique. Pour en revenir à la révolution verte, il est utile de souligner que ce qui s'est fait pour l'Europe s'est aussi accompagné d'un important ACCAPAREMENT DES TERRES dans des pays du sud, et cela, ce sont bel et bien les mêmes "lobbys" qui en tirent le profit que ceux qui tirent le profit des conséquences de la révolution verte (et de la PAC). Sans doute n'ai je pas été assez précis et ai-je pris trop la diagonale.

0

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 50022
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 18791
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 37631
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1929
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2658
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 7945

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy