POPULARITÉ
783

OUI... MAIS ...

Éditer
Publié dans
le 21.08.20
Image2

Notre Président d'honneur Hubert Reeves nous envoie le billet transmis au POINT qui l'a publié.

Des commentaires s'y ajoutent.
................................................................................................................................................................

"Les récentes prises de position de certaines personnalités du monde cynégétique m’incitent à utiliser la faculté dont, comme tout un chacun, je dispose, celle de la liberté d’expression.

Afin d’aider à mieux cerner mes positions sur la chasse, il n’est sans doute pas inutile de rappeler qu’au début de ce siècle je fus sollicité pour prendre la présidence du Rassemblement des Opposants à la Chasse, le ROC. Non-chasseur mais pas anti-chasse, aimant faune et flore sauvages, désireux de défendre mes aspirations, mon acceptation fut donc conditionnée au retrait de cet acronyme resté dans la mémoire de certains chasseurs. Je devins donc président de l’association pour la défense de la faune sauvage et des non-chasseurs qui est ensuite devenue « Humanité et Biodiversité ».

Maintenant devenu président d’honneur, la présidence étant exercée par le scientifique Bernard Chevassus-au-Louis, homme de dialogue s’il en est, je souscris au « Oui à la chasse » que l’association affirme, en l’assortissant de conditions:
1) Elle doit être compatible avec l'état de conservation des espèces et des habitats
2) Elle doit se pratiquer sans souffrances pour l'animal chassé -et les chiens !
3) Elle doit se faire dans le respect des autres usagers de la Nature.

Officiellement il existe une instance d'expertise, dénommée "Comité d'experts sur la gestion adaptative", qui fournit au ministre chargé de la chasse des recommandations en termes de prélèvements des espèces à partir des données, études et recherches portant sur ces espèces et leurs habitats. Excellente chose !

D’autres activités contribuent gravement à la perte de biodiversité, suscitant, par exemple, un virulent courant anti-agriculture « chimique ». Tout comme jadis, j’ai tenu à ne pas être catalogué « anti-chasse », je ne puis m’inscrire dans une opposition au monde agricole qui résulte de décisions politiques successives et qui a besoin de notre solidarité pour modifier ses méthodes. Il en est de même pour toute activité humaine dommageable pour notre avenir.

Il n’est pas toujours facile de s’écouter et de se comprendre, s’y essayer est un acte citoyen. Quel que soit le domaine d’activité, des humains se responsabilisent. Des pionniers en quelque sorte. Pareille disposition d’esprit est caractéristique de notre espèce.

Oui à tous ceux qui ne veulent pas perdre le temps en polémiques venimeuses et préconisent toute entente cordiale pour régler les antagonismes.

Il est urgent de nous humaniser pour nous retrouver tous unis pour la biodiversité.

Commentaires

2
2020-08-23 07:53:07 +0200

Bravo à Hubert
Analyse et réflexions auxquelles je souscris à 100 % qui mériteraient dans la période actuelle d'être largement diffusées aux médias

2

2
2020-08-23 23:31:07 +0200

Monsieur Hubert Reeves, merci vous êtes la voix de la sagesse , vous avez raison il faut rester positif et essayer de trouver des solutions,être contre quelque chose n'est jamais constructif et trop catégorique.

2

3
2020-08-25 07:41:58 +0200

Paroles de Sagesse :-)
Cependant, je doute que les trois conditions énoncées soient un jours en vigueur. Quand je vois l'état d'esprit des pratiquants de la chasse qui n'ont absolument aucune sollicitude pour les autres usagers de la nature, ni pour l'environnement. Le gros gibier est régulièrement nourri pour invoquer ensuite la régulation, et le poids des traditions d'un autre âge semble l'emporter sur la Raison. De nombreux animaux sont élevés puis relâchés pour être criblés de plombs... Sans parler de la pollution par le plomb. Je ne suis pas assez optimiste pour que ces propos me rassurent pleinement, cependant, je ne demande qu'à être contredit car je ne prétends nullement avoir raison, et j’espère même avoir tort. Bien sûr qu'il doit bien exister des chasseurs responsables et respectueux de la nature, ne chassant pas juste pour jouir de la mort d'un animal ou le plaisir de le faire cuire... Oui à la chasse raisonnée et raisonnable, selon les trois conditions que vous citez, non à la chasse inconsciente et barbare. Il faut également replanter des haies, arrêter les intrants nocifs et criminels, planter des arbres pour que le véritable gibier réapparaisse et que les promeneurs puissent aussi apercevoir des animaux de bons matin...

3

0
2020-09-03 23:48:09 +0200

Bien sûr qu’il faut du dialogue avec les chasseurs quand ils se déplacent en bande tous armés avec des chiens qui n’ont pas vu le soleil depuis des jours.....Le rapport de force malheureusement est difficile à éviter. Convaincre un chasseur qu’il fait du mal à un animal quand il le prend en chasse ....le chasseur n’a pas conscience de cela puisqu’il est toujours du côté du plus fort. Je crois que le chasseur d’aujourd’hui n’est pas le même que celui d’hier : portables, 4x4, chiens dressés , équipement high-tech c’est juste une caricature de chasseur ! Ce chasseur là ne cherche pas le dialogue avec des gens qui vont vouloir le priver de son joujou.

0

1
2020-09-06 20:22:44 +0200

Merci pour cette analyse et ces réflexions.
Chasseurs, agriculteurs, tant d'autres donc nous-mêmes ... nous faisons collectivement face à des défis comme peut-être jamais l'humanité n'en a rencontré : les conséquences désastreuses de nos comportements qui mettent la vie telle que nous la connaissons en danger, car brutalisant la biodiversité à tous les étages, dans toutes les pièces, dans tous les recoins.
La situation est globale, totale, la réponse doit être collective et ne doit donc laisser personne derrière, chasseurs, agriculteurs, et tous les autres vivants, humains ou non, faune et flore car sans cela, ce ne sera pas la bonne réponse.
Il ne faut laisser personne en chemin, même ceux qui ne comprennent pas.

1

À propos de l'auteur

La nature ... plus d'un demi-siècle que je prends une part active à sa défense. … Et depuis 1976, j'accompagne l'action de l'association devenue "Humanité et Biodiversité". J'en fus administratrice jusqu'à l'AG de 2020: Nelly Boutinot

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 741987
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 329817
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 130987
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 53775
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 32483
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 344167

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy