POPULARITÉ
1

Un cimetière en héritage ?

Éditer
Publié dans
le 24.10.20
Cimetiere-en-heritage

Crise sanitaire, crise de foi ? Crise ou arrêt sur image ? Et pour combien de temps ? Et pourquoi ?

Un tentative d’explication qui peut avoir des causes diverses. Depuis les années 90, l’État (donc, indirectement nous!), a commencé de détricoter les services de santé : hôpital, médecine de proximité, remboursements etc. Manque de moyens ? J’ai du mal à comprendre comment des gens (entreprises, mais au final, des décideurs bien humains… ou peu humains ? ou trop humains ?), comment ces gens là peuvent générer d’incroyables profits sur un territoire, grâce à une société structurée qui offre éducation et formations, protections diverses, infrastructures, peuvent aller placer leurs bénéfices à l’extérieur de l’endroit dans lequel ils ont pu voir le jour… Cela tient pour moi d’une forme de cécité court-termiste. Sans même vouloir faire de l’altruisme à la bisounours, leur intérêt ne serait-il pas justement, d’investir dans cette même société pour accroître encore plus les profits et pouvoir aussi élever le niveau de satisfaction des populations, de les rendre plus heureux pour qu’ils aient la banane et du coup, soient encore plus satisfaits de travailler. Mais travailler mieux, probablement, et beaucoup moins quantitativement (peut-être 20 heures ?), en partageant l’effort et en prenant du temps pour éduquer leurs enfants, se former, se cultiver, se divertir, grandir en humanité ? La co-évolution humaine, loin des manichéismes réducteurs, ne serait-elle pas plus profitable ? La dignité pour tous ? Celui qui prend davantage de risque peut bien s’offrir une belle voiture, des châteaux même s’il veut (pourvu qu’il les entretienne), tant que l’ensemble de l’humanité avance ensemble… Mais l’évasion fiscale n’explique sans doute pas tout, et peut-être rien, donc, simple hypothèse... La situation sanitaire est par ailleurs l'occasion pour les multinationales et le monde agricole de se désengager des résolutions prises dans les accords pour la préservation de la planète... C'est un recul qui pourrait avoir des conséquences imprévisibles... Je pose la question : Aimons-nous vraiment nos enfants ???

Hors, là, nous démolissons les services publics, nous appauvrissons la population, nous polluons pour offrir à nos enfants une poubelle en héritage, un cimetière poubelle ou le vivant s’efface devant l’envie de vent, de futile, de babioles sensées rendre heureux mais qui collent à l’ego pour mieux le justifier. Cet ego qui nous pousse à la compétition, à la comparaison, au toujours plus de matériel ou de pouvoir, pour tenter de combler un puits intérieur sans fond, qui ne se remplira jamais, avec en prime, une sensation de manque permanent. Si j’avais une fortune ? j’ouvrirais une école, celle de la vie et du savoir, de la connaissance du monde et de la connaissance de soi, de l’altérité, du sens que l’on peut donner à l’existence, avec ou sans dieu.

Hors, là, aujourd’hui, tout en offrant à nos enfants un cimetière en héritage, nous les pointons du doigt quand ils aspirent à la VIE. Cette peur de la mort, ce sentiment qu’il faut absolument vivre un jour ou une heure de plus (pour faire quoi ?) nous conduit à une sorte de mort vivante, de survie, de zombification. Si tout ceci pouvait s’arrêter avec la covid19 (nom féminin ??? Sans doute un reste du péché originel :-), la femme, cause de tous nos malheurs), donc le-la (neutre comme en latin) covid… Et après, ce sera fini ? Plus de maladies ? Des vaccins trouvés dans la seconde pour chaque nouveau pathogène sorti de je ne sais où, mais probablement causé par la dégradation de la biodiversité... Les virus, par souci de préservation, passeraient alors la barrière des espèces… Et nous attendons toujours le vaccin contre le Sida. La peur de la mort, c’est déjà un peu la mort.

Il serait temps de s’interroger vraiment sur la société et le monde que nous voulons. Il serait temps de placer la Dignité pour tous au sommet, avec le respect de la biodiversité nécessaire à la survie de l’humanité. L'humanité qui n’est pas au-dessus de la nature, mais partie intégrante de la chaîne du vivant...

Cette nuit, j’ai rêvé d’humanité (fait réel), on se serrait la main et on se faisait des accolades, c’était magique… mais le réveil a sonné et j’ai dû m’endormir une journée de plus...

Commentaires

1
2020-10-26 18:30:10 +0100

globalement d'accord...mais ce sera pour un autre monde .La civilisation de ce monde est passée du coté obscure ..Une toute petite bête "covid" à démontrer combien nous sommes faibles et ignorants.. A vouloir toujours plus on finit toujours par avoir moins..que reste-t-il ?? Dans tous les domaines même avec les bonnes volontés (trop peu ) le danger guette est là.. nos méthodes; de la ficelle et papier ..une boîte à outil des temps passés..des bouts du sparadrap..enfin ça bricole..et pourtant les moyens existent les personnes existent...mais tous regardent ailleurs ils sont déjà prêts à partir ailleurs ..Une seule chose fera que nous allons comprendre, nous unir ..un fait planétaire important capital grave qui concernera donc toute l'humanité comme déjà un peu le fait "covid" il est peut-être à ce titre un avertissement quasi sans frais... l'humanité a connu des hauts mais également des bas qui ont failli lui coûter
de n'être plus de ce monde.. la sagesse nous à tous quitter pour peu qu'il yen ait eu ...Alors reste la formule qui vivra verra .

1

À propos de l'auteur

Commencer par aimer le monde avant de vouloir le changer... et surtout, commencer par soi-même :-)

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 49
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 552
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 52
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 36
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 28
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 565

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy