POPULARITÉ
4

Chronique de mon OASIS : rubrique FAUNE

Éditer
Ariivee_matisse..alette..h___b_juin_juillet_13_124

Cette chronique de la vie de mon OASIS au printemps 2013 n’a d’autre prétention que de créer des échanges entre nous…
Nous vivons à la fois les mêmes événements… et d’autres…
A nous de les partager pour nous enrichir mutuellement.

Printemps difficile pour la faune et la flore : fraîcheur voire froid et vent additionnés de pluie, suivis d’une période très sèche puis d’une canicule…
Compliqué !

LES OISEAUX

  • Les mésanges ont, comme d’habitude, bien occupé les nichoirs. Curieusement davantage de couvées de mésanges bleues (4) que de charbonnières (2). L'hiver déjà, les mésanges bleues étaient plus nombreuses que les mésanges charbonnières ; cette dernière serait-elle victime du virus propre à l’espèce ?
  • Les merles ont construit des nids un peu partout, là aussi comme d’habitude. Heureusement qu’ils ont plusieurs couvées car les chats des voisins ne font qu’une bouchée des jeunes sortis du nid. Difficile de supporter les chats du voisinage quand on n’en a pas !
  • Les hirondelles (rustique et de fenêtre) sont arrivées avec - comme tous les passereaux migrateurs - 15 jours / 3 semaines de retard. Elles feront l’objet d’une chronique spéciale consacrée à ’l’opération «?Hirondelles au coin de ma fenêtre?» que nous avons en place sur Attiches, village où j’habite ( Nord de la France).
  • Coucou, serin cini, fauvette à tête noire, pouillot véloce, rouge queue noir ont rejoint leurs collègues sédentaires… Les nids ont été bien dissimulés.
  • La belle surprise de la saison c’est la nichée d’un couple de gobe-mouches gris dans un nichoir semi ouvert?posé contre la façade de ma maison (photo)… 3 jeunes ont pris leur envol (photo)…Et, sans attendre, une seconde couvée au même endroit ! Le spectacle de ces oiseaux voltigeant pour attraper les insectes au vol est prodigieux. En fait, chaque année, les oiseaux me réservent une «? surprise?» :
  • Un couple de chouettes chevêche occupe l’an dernier un nichoir installé depuis 7 ans .
  • Un couple de rouges gorges a élevé sa nichée contre la paroi de la maison sous un abri à bois l’année précédente
  • Un couple de rouges queues avait occupé le même emplacement l?an auparavant
  • Il y a 5 / 6 ans un couple d’accenteurs a élevé un coucou Au passage, je remarque que les nichoirs béton de bois - type SCHWEGLER- ont plus de succès que les nichoirs bois.
  • L’épervier se fait discret et a du s’éloigner vers les bois environnants,
  • Un couple de faisans - ayant échappé aux chasseurs- a élevé ses petits au-delà du jardin.
  • Sont absents cette saison le grimpereau des jardins, la linotte mélodieuse. La grive musicienne est également moins présente que d’habitude.-

LES CHAUVES SOURIS

C’est toujours un vrai spectacle que de les voir affleurer la surface de l’eau de la mare pour s’y désaltérer. En plus de la pipistrelle vole une autre espèce que je n’ai pu identifier ( ça va vite ces petites choses !) .Un ami spécialiste passe bientôt pour enregistrer ses «?cris?» et ainsi l’identifier.

LES HERISSONS

Toujours là mais je trouve qu’ils ne s’occupent pas assez des limaces !

LES TAUPES

Complètement absentes depuis plusieurs mois. Le jardin transformé en véritable marécage durant plusieurs semaines en automne et en hiver les a, peut-être, contraintes à partir vers d’autres territoires ? Ou peut être sont-elles mortes de froid ou noyées ?

LES GRENOUILLES

Rousses ici… Elles ont pondu vers la mi-mars et j’ai pu constater que le gel et les 3 ou 4 cm de neige sur les amas d’œufs ne génaient en rien, une fois la fonte venue, la venue des têtards.

LES PAPILLONS

Les papillons ont été les grands absents de ce printemps trop froid.
- L’Aurore a quand même fréquenté en mars / avril les cardamines des prés qui avaient été laissées à son intention.
- Pour ne parler que des espèces plus rares, un Argus bleu est venu se délecter du persil en fleurs.
- A noter le retour de la Petite Tortue que je n’avais plus vue depuis plusieurs années. J’ai cru comprendre que, suite au réchauffement climatique (sic !), ce papillon était parti prendre le frais vers des régions plus montagneuses ? La fraîcheur l’a peut être fait revenir sous nos latitudes ?

Voilàune chronique toute simple dans laquelle, je pense, vous pourrez vous reconnaître.
Si vous le souhaitez faites en autant…
A bientôt

Cordialement

Alain NAESSENS

Vignette oiseau tombé du nid … et qui l'a retrouvé!

Commentaires

0
2016-09-20 18:07:57 +0200

Très intéressant. J'ai appris plein de choses merci^^.

0

À propos de l'auteur

Passionné de Nature depuis toujours, j'ai intégré HUMANITE et BIODIVERSITE au sein du Conseil d'Administration afin de pouvoir concrétement agir au quotidien en axant mes priorités sur le "vécu terrain" et notamment le développement des OASIS NATURE

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 9588
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 48969
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 21917
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 310
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 255
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 14847

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy