POPULARITÉ
7

Les roses trémières, la rouille et le Rhopalapion longirostre

Éditer
Dsc_0369

La Rose trémière (Alvea rosea) est une plante vivace appartenant à la famille des malvaceae.
Elle pousse spontanément dans beaucoup d'endroits.
Elle décore fréquemment les vieux villages du Quercy ou de la Drôme provençale.

Malgré son aspect très décoratif, avec une floraison abondante, ses feuilles ont souvent tendance à s'abimer, à devenir grisées, piquetées, trouées, et, au final, revêtir un aspect plutôt disgracieux. Cet aspect est lié à une maladie, la rouille, mais aussi à la présence d'un charançon inféodé à la Rose trémière, qui se nourrit des feuilles.

  • Ce charançon, Rhopalapion longirostre, a colonisé la France depuis les années 80 et remonte vers le nord.
    On peut vérifier sa présence en examinant les gousses contenant les graines: si elles sont percées, cela signifie que des oeufs de charançons ont été déposés dans les graines..
    Le charançon Rhopalapion longirostre ne nuit pas beaucoup à la plante, et ses œufs, pondus dans des graines, ne compromettent pas la fertilité des roses trémières su fait du très grand nombre de graines produit par chaque plan.

  • Quant à la rouille, elle est due à un champignon.
    "Rouille" est un terme générique pour désigner un grand nombre de maladies cryptogamiques, c'est-à-dire liées à des champignons parasites.
    Quant au champignon, il produit des spores et contamine peu à peu tout le feuillage. Pour s'en protéger, il convient de supprimer les grandes feuilles basses (afin d'éviter qu'elles récupèrent des spores), d'éviter d'arroser les feuilles des roses trémières. Il faut jeter les feuilles à la poubelle et non au composteur !

Commentaires

3
2014-08-31 13:40:49 +0200

J'ai de nombreuses roses trémières dans mon Oasis.
Je trouve cette plante particulièrement élégante. Elle inspire la nostalgie ( peut-être parce qu'elle aime les lieux caillouteux ou en ruines ).
J'habite dans la région parisienne ; elles se développent très facilement. Mais comme pour vous, mes roses trémières sont régulièrement atteintes par la rouille ; je pense que c'est dû à l'humidité et cette année nous avons été servis ! Je me contente de couper les feuilles atteintes; cela n'empêche pas la plante de s'épanouir pleinement.
Et je n'ai pas encore constaté d'attaques de la part de charançons.

3

3
2014-08-31 13:52:29 +0200

Cet insecte, un coléoptère, dont les larves se développent dans les graines de la plante, c'est l'Apion des roses trémières. En fait deux Apions vivent aux dépens de la Rose trémière...
Voici un document qui en parle : http://www7.inra.fr/opie-in...

3

3
2014-08-31 15:49:09 +0200

La rouille atteint beaucoup de végétaux… surtout quand il fait doux et humide !
Les champignons qui la causent sont de taille microscopique mais en effet ils sont très efficaces sur les roses trémières.
Dans ma précédente Oasis, au bord de l'eau, les plants de menthe en souffraient aussi.
Autant d'espèces de plantes, autant ou presque d'espèces différentes de champignons … Et comme ils se multiplient par spores, la dissémination est telle que l'on peut parfois parler d'épidémie de rouille ! Ôter les feuilles atteintes avant que les pustules ne libèrent les spores est la seule façon de l'éviter sans avoir recours aux fongicides du commerce… et il est évident de ne pas les mettre au compost.

3

1
2014-08-31 20:45:59 +0200

Merci Nelly pour l'intéressant document de l'INRA. Pour finir, la rouille semble faire plus de dégâts que le charançon...

1

3
2014-09-02 13:01:55 +0200

Même chose chez moi du côté de Lille, la rouille est présente tous les ans.
Ne pouvant pas remédier à ce phénomène, je m'organise pour "habiller" les pieds des roses trémières avec des fleurs ( marguerites, lavatères, cosmos) cachant les parties basses souvent les plus disgracieuses... Le spectacle des bourdons dans les fleurs est tout simplement magnifique et coloré !

3

À propos de l'auteur

Bonjour. Né en 1972,à une époque où beaucoup de concepts que l'on croit modernes existaient déjà*,je suis devenu éco-conscient spontanément,peu à peu. Parallèlement à mon métier (médecin généraliste),je pratique la botanique amateur, l'ornithologie et l'entomologie amateur (de loin). Je fais des sorties, assiste à des conférences, et le savoir emmagasiné peu à peu est renforcé par des lectures....

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 50022
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 18791
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 37631
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 1929
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 2658
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 7945

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy