Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
La revanche des moustiques (3/6)

La revanche des moustiques (3/6)

L'Eau qui Pique, Épisode 3

À l’occasion de la Journée mondiale des zones humides (2 février) dont le thème pour l’année 2020 met à l’honneur la biodiversité, Gilles Pipien, administrateur d'Humanité et Biodiversité, vous conte l’histoire des humains et des moustiques à travers un récit palpitant et riche en rebondissements. Plongez dans l’univers des zones humides, découvrez leurs intérêts écologiques et que l’envie d’apprendre soit avec vous !

Prologue

Les zones humides représentent l’habitat de prédilection des moustiques. Ils y passent la totalité de leur vie, de l’état larvaire à adulte, apprécient le sang des vertébrés se trouvant à proximité, et plus particulièrement celui des humains ! Pris pour cible, ces derniers tentent par tous les moyens d’empoisonner les moustiques, même si cela impacte les autres espèces et l’environnement. La démoustification de masse est lancée. Au milieu des insecticides toxiques utilisés, une bactérie larvicide, le Bti, est découverte. Permettant de réduire le nombre de larves de manière naturelle, c’est aujourd’hui le seul larvicide autorisé par l’Union Européenne.

Épisode 3 - La revanche des moustiques

Le vivant, depuis 4 milliards d’années n’est qu’évolution, adaptation. À chaque reproduction, une petite nuance, et ensuite, l’environnement trie. Savez-vous qu’ainsi, à la fin du XIXème siècle, le Culex pipiens, aimant les zones humides et le sang des oiseaux (mais aussi des chevaux ou des humains), s’est engouffré dans les tunnels en construction du métro de Londres. Pas d’oiseaux : dès lors, il a cherché tout ce qui a sang chaud, comme les rats ou… les humains. Dans le métro, pas d’hiver, et donc plus besoin de diapause, et donc des cycles de reproduction accélérés. Une nouvelle espèce est née, le Culex molestus (certes, c'est un peu résumé…. mais c’est globalement le parcours évolutionniste. Et, il s’est désormais répandu partout, d’Australie aux États-Unis. On est loin des zones humides !

Il nous faut aussi comprendre qu’au-delà de la nuisance, certains moustiques sont porteurs de maladies, qu’ils transmettent d’hôte piqué en hôte piqué : et là, on entre dans un enjeu de santé publique.

storage?id=1543184&type=picture&secret=B9LOiJmgptHyGXvA4ShAXiIrS0oKzfzcs8ZbyUBG&timestamp=1619186920

Mais revenons au Bti, pour lequel des études récentes de la Tour du Valat montrent qu’il serait terriblement efficace contre… les odonates (ou libellules). Or, ce sont des prédateurs naturels des moustiques : on aurait tout faux ? Ceci mériterait d’être approfondi...

Mais, n’y aurait-il pas d’autres prédateurs, alliés possibles, ou d’autres éléments de la biodiversité pouvant nous aider ? Si, justement, c’est ce que montrent des études en Australie (Brisbane) et aux États-Unis.

Remerciements à Mylène Weil, université de Montpellier ; Marion Wittecoq, Tour du Valat et aux spécialistes EID Méditerranée et Jean-Michel Berenger.

Liste des épisodes

Épisode 1 - La "menace" des zones humides

Épisode 2 - L’attaque des humains : une lutte acharnée contre le moustique

Épisode 3 - La revanche des moustiques

Épisode 4 - Les zones humides : un nouvel espoir

Épisode 5 - Les moustiques contre-attaquent : le tigre débarque !

Épisode 6 - Le retour du citoyen, des solutions faciles

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Santé
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Pandémies : et si le virus, c'était nous ?

Pandémies : et si le virus, c'était nous ?

Notre ordre économique et social vient d'être ébranlé par une pandémie mondiale issue d'un virus...

10 juin 2020
Santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes

Santé humaine, santé animale et santé des écosystèmes

Lettre commune au ministre de l'agriculture et de l'alimentationLe 5 mai dernier, Humanité et...

18 mai 2020
Santé et biodiversité : lettre envoyée aux ministres

Santé et biodiversité : lettre envoyée aux ministres

Poursuivez ici selon votre inspiration...Le 7 avril dernier, Humanité et Biodiversité, l'ASEF et...

30 décembre 2020
Plan national santé environnement : nos propositions

Plan national santé environnement : nos propositions

Poursuivez ici selon votre inspiration...Notre association est impliquée depuis le mois d’avril...

22 juillet 2019
L’érosion de la biodiversité et l’émergence de virus et bactéries

L’érosion de la biodiversité et l’émergence de virus et bactéries

Poursuivez ici selon votre inspiration...La biodiversité fournit de nombreux services aux...

18 février 2016
Le 17 mars, ne manquez pas la conférence "Une seule santé, en pratique ?"

Le 17 mars, ne manquez pas la conférence "Une seule santé, en pratique ?"

L’être humain est un être vivant : donc la santé humaine, la santé animale, la santé végétale et...

23 décembre 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus