Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
L'Oasis Nature d'Ariane, une Aspergirl passionnée de nature

L'Oasis Nature d'Ariane, une Aspergirl passionnée de nature

Le jardin d'une Aspergirl, passionnée par la Nature et les petites bêtes… n’est pas un jardin comme les autres ! Chrysopes, centaurées, épeire fasciées, xylocopes... l'Oasis Nature d'Ariane est un véritable refuge à biodiversité. Découvrez le témoignage authentique d'une oasienne engagée.

Depuis mon enfance, j'ai développé une curiosité particulière pour les êtres vivants au jardin. Plus que de la curiosité, c'était l'émerveillement devant des détails de couleurs et de formes ; j'y trouvais parfois une féérie qui me fascinait. La chrysope* fait partie des êtres dont la féerie est toujours présente à mes yeux. J'ai gardé en mémoire les « fleurs de mon enfance », celles que je découvrais, que je cueillais quelques fois, pour offrir à ma grand-mère Oma ; elles ont chacune gardé une place, teintée d’émotion, dans mon cœur. C'est au cours de nombreuses périodes de vacances passées chez mes grands-parents, dans le Loir-et-Cher (près de la forêt de Blois, ma ville natale) et dans le Loiret, que j’ai rencontré cette flore locale et la faune qui s'y cachait.

storage?id=1752478&type=picture&secret=SvuBotI0kt4XYfOPxUJlukwyEm00UDUFjqtM0UQq&timestamp=1629207650

Les campanules, les millepertuis, les centaurées, les lychnis à fleur de coucou, les achillées, les carottes sauvages, les marguerites, et bien d'autres… toutes celles-ci, sauf le lychnis, composent mon jardin actuel. La démarche, un peu insolite, est à l’inverse de la plupart des jardins, dans le sens où il y a maintenant et volontairement beaucoup plus d'espaces pour les petites bêtes que pour les personnes. Lorsque nous sommes arrivés ici, en juillet 2008, le terrain était presque nu, seulement bordé de haies de thuyas et de quelques arbres en périphérie (un pommier, un cytise, un chêne, un prunier pourpre) ; je ne le considérais alors, pas comme un jardin.

Depuis, cet espace a évolué à la manière des jardins de Gilles Clément, qui m’a beaucoup inspiré. Il est devenu un jardin en mouvement, puis s’est façonné, petit à petit, au fil des échanges de plantes, des dons, et surtout, de la flore spontanée qui y poussait. Puis, la magie a opéré au fur et à mesure que la flore sauvage prenait place, la vie est apparue dans toute sa diversité.

Vers la première année, lorsque les graminées, oseilles sauvages, carottes sauvages et autres achillées furent bien installées, le jardin accueilli pas moins d’une cinquantaine d’Epeire fasciée (ou Argiope Frelon) ; cette araignée si joliment habillée de rayures jaunes et noires et qui a la particularité de faire de la couture sur sa toile : elle la termine par un beau zig-zag.

La deuxième année, ce fut la mante religieuse qui s'y trouva à son gré, car nous en avons compté, en même temps, une bonne quarantaine, de divers coloris (de jolis verts, des bruns et verts avec des stries, des couleurs paille et même orange saumon) ; cette année-là, je croisais aussi pour la première fois des bébés mantes, d'un vert tendre, et des bébés phasmes très délicats. Nous avons découvert par la suite quelques oothèques (nurseries de bébés mantes) bien cachées dans les herbes, et même sur les volets ; et depuis plusieurs années, des phasmes se régalaient de ronces, de troène et de chèvrefeuille qui constituent leur régime alimentaire : ils en perforent joliment les feuilles.

L’année suivante, le fenouil avait formé un buisson de belle taille, très accueillant pour un bon nombre d'insectes et également pour une bonne dizaine de chenilles de machaon ; nous avons vu les petites chenilles grandir, puis nous avons assisté, au fil des jours, aux transformations, et enfin, à la naissance des papillons : un vrai bonheur.

Ce jardin accueille, depuis sa création, une belle diversité de genre et d’espèces, pour toute une saison, ou parfois, pour un passage éphémère, telle la furtive cicindèle dans son magnifique costume vert, que j’ai eu le plaisir de voir atterrir, un après-midi d’été sur la terrasse, pour y chasser quelques fourmis.

Chaque année, une variété intéressante d’odonates s’invite aussi au jardin (de la demoiselle aux coloris variées, à la plus grande des libellules, en passant par la libellule déprimée…). C’est un incessant ballet, et les découvertes et jolies surprises y sont nombreuses.

storage?id=1752453&type=picture&secret=qvU8Ri3nj8wJMYcRn0lETGjH6TJH5ofHRLy4AQ2e&timestamp=1629206548

Parmi tout ce petit monde, une famille a attiré tout particulièrement mon attention, depuis une dizaine d’années ; dans l’ordre des hyménoptères, celle des Apidés : les abeilles sauvages, ou solitaires, sont devenues ma famille de cœur.

Après les avoir photographiées, observées et rencontrées, j’ai cherché à les connaître davantage, puis à défendre leur cause et à partager cette sensibilisation qui me tenait à cœur.

J’ai le grand privilège de croiser dans ce jardin naturel, une véritable diversité d’abeilles sauvages, qui, pour certaines, nidifient en ce lieu.

Une année, un lien très spécial s’est tissé entre ma fille et celle qu’elle surnomme Pénélope, le xylocope ; cette merveilleuse abeille charpentière qu’elle avait trouvé au jardin et soigné. Une famille est née sous nos yeux. Nous voyons revenir également tous les ans, les petites osmies qui bouchent les trous d’aération des fenêtres en bois. Se pressent aussi autour de nos fleurs colorées, les collètes, les halictes, les mégachiles… et, dès l’apparition des campanules, la mélitta, dont le mâle se réfugie volontiers au cœur de la fleur pour y passer la nuit. Chacune a une histoire à raconter…

Et, celle de notre Oasis Nature est loin d’être terminée !

*J'ai été longtemps induite en erreur car un adulte m'avait dit qu'il s'agissait d'un éphémère ; ce dernier est aussi très joli, mais n'est pas doté de cette coloration diaphane.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Oasis Nature
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
#MonOasisNature : merci pour votre mobilisation !

#MonOasisNature : merci pour votre mobilisation !

Poursuivez ici selon votre inspiration...Le 22 mai 2020, Journée mondiale de la biodiversité,...

26 mai 2020
Visite de l'Oasis Nature du "Jardin éco-poétique du 16 bis"

Visite de l'Oasis Nature du "Jardin éco-poétique du 16 bis"

Le 4 juillet, venez fêter les Jardins ouverts au "Jardin éco-poétique du 16 bis" à...

29 juin 2020
Traversée de la France à pied : une Oasis Nature semi-sauvage

Traversée de la France à pied : une Oasis Nature semi-sauvage

Poursuivez ici selon votre inspiration...Humanité et Biodiversité soutient la Traversée de la...

30 décembre 2020
Comment concevoir un jardin en Oasis Nature ?

Comment concevoir un jardin en Oasis Nature ?

Poursuivez ici selon votre inspiration...La conception d'un jardin écologique doit tenir compte...

15 mars 2012
Une prairie fleurie dans votre jardin

Une prairie fleurie dans votre jardin

Développer une prairie fleurie pour faciliter la biodiversité.C'est idéal si votre jardin est...

3 février 2012
Nichoirs à oiseaux

Nichoirs à oiseaux

Vous aimeriez vous aussi participer à la sauvegarde des oiseaux ? Vous souhaitez un ou des...

2 février 2012