Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Une Oasis Nature sous les Tropiques

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Une Oasis Nature sous les Tropiques

L’Oasis Nature de Bruno est tout à fait particulière car elle se situe loin, très loin de nos contrées continentales… en Polynésie Française, sur l’une des Îles Sous-le-Vent ! Et oui, des Oasis Nature il y en a partout ! Terrasse naturelle accrochée à une colline au-dessus de la ville d’Uturoa, cette Oasis Nature exotique de 3000 m² située sur l’île Raiatea est riche d'une biodiversité exceptionnelle ! Découvrez-la à travers le témoignage de notre oasien.

Cela fait 31 ans que j’entretiens mon jardin, plante et débrousse, non sans mal, car la pluie et le soleil sont omniprésents et favorise toutes les croissances… les fleurs sont ici omniprésentes, et elles sont très parfumées. Mon jardin représente mon environnement immédiat et je m’y complais quotidiennement. Il m’a fallu des années avant d’en avoir exploré la totalité, pas toujours facile d’accès, il ne fait pourtant qu’un peu plus de 3000 m² ! Possédant deux tortues de Floride (Trachemys scripta elegans) lorsque je me suis installé, j’ai tout de suite créé un bassin d’eau douce ; très facile à faire : nénuphars, sable et cailloux sont suffisants, sans oublier des petits poissons carnivores, des guppies (Poecilia reticulata) et des porte-épées (Xiphophorus hellerii), très voraces pour éviter les « nids à moustiques » ! Très vite j’ai créé un second bassin, mais également une piscine (moins nature). Une ruche d’un ami est venue compléter l’ensemble, mais malheureusement, à la laisser un peu trop « vivre sa vie », j’ai constaté récemment qu’il ne restait plus qu’une centaine d’abeilles, la reine étant sans doute trop vieille, et le reste a dû partir « essaimer » ailleurs. De plus, j’habite à côté d’un petit bois qui abrite également des chevaux, vaches égarées ou cochons sauvages.

storage?id=2261888&type=picture&secret=BbV7lDNFSy2WLxA3varRIjeVGIoTdM3lqmEpCqOL&timestamp=1648626189

Photo : Bassin à nénuphars et guppies ; quelques anthuriums, des palmiers, un Miro (bois de rose), quelques broméliacées, et au 1er plan en pot, une belle de nuit .

J’ai bien sûr plusieurs bougainvilliers, deux sortes de bananiers, plusieurs espèces d’oiseaux de paradis (des plantes vivaces), des ananas, des citronniers, des avocatiers, des cocotiers nains (devenus un peu grands tout de même au bout de 30 ans !), un magnifique bois de rose (Thespesia populnea, appelé Miro ici), des goyaviers, des roses de porcelaine, des torches, des azalées, des gardénias (dont la fleur de Tiaré Tahiti, Gardenia taitensis), du chèvrefeuille…

J’ai aussi voulu aménager un petit parterre de pourpiers, ces fleurs magnifiques, (j’en ai de quatre couleurs différentes), elles sont simples, comestibles, et les abeilles en raffolent ! Ce parterre a été construit en permaculture si je puis dire, puisqu’il a été créé sur un empilement de branches de bois de taille décroissantes, avec un apport en matière compostée et forme maintenant une petite butte.

storage?id=2256174&type=picture&secret=KXpO4xaXOWvVkpQXbI9CyusgnHA4eaMnzK8AcYoj&timestamp=1648455433

Photo : parterre de pourpiers

La faune n’est pas très riche en Polynésie, du fait de son isolement. On y trouve essentiellement des poules et des coq sauvages qui font d’ailleurs des ravages, mais aussi des oiseaux comme l’endémique pigeon vert (Ptilinopus purpuratus), différents martins-chasseurs (Todiramphus tutus ou Todiramphus veneratus), le Busard de Gould (Circus approximans, espèce exotique envahissante), des merles des Moluques (Acridotheres tristis), différentes espèces de « Vini « (sorte de moineaux très colorés) et quelques oiseaux de mer comme plusieurs espèces de sternes, des noddis (Anous), des pétrels de Tahiti (Pseudobulweria rostrat), mais qui ne font que voler au-dessus de ma tête !

En fin de compte, je passe énormément de temps à nettoyer, débrousser, car la végétation pousse très très vite, mais j’ai du mal à couper les plantes que je ne considère pas comme nuisibles ; du coup, la biodiversité y est très grande et mon Oasis Nature ressemble plus à une « jungle » qu’à un jardin !

Comme Bruno, adhérez à Humanité et Biodiversité et créez votre Oasis Nature !

storage?id=2261899&type=picture&secret=Pi2LQ33iYA21wlbhTmXcYMIZbmBK7iG86WdYq8Fh&timestamp=1648626515
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Oasis Nature
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
#MonOasisNature : merci pour votre mobilisation !

#MonOasisNature : merci pour votre mobilisation !

Poursuivez ici selon votre inspiration...Le 22 mai 2020, Journée mondiale de la biodiversité,...

26 mai 2020
Visite de l'Oasis Nature du "Jardin éco-poétique du 16 bis"

Visite de l'Oasis Nature du "Jardin éco-poétique du 16 bis"

Le 4 juillet, venez fêter les Jardins ouverts au "Jardin éco-poétique du 16 bis" à...

29 juin 2020
Traversée de la France à pied : une Oasis Nature semi-sauvage

Traversée de la France à pied : une Oasis Nature semi-sauvage

Poursuivez ici selon votre inspiration...Humanité et Biodiversité soutient la Traversée de la...

30 décembre 2020
Comment concevoir un jardin en Oasis Nature ?

Comment concevoir un jardin en Oasis Nature ?

La conception d'un jardin écologique "Oasis Nature" doit tenir compte de la zone climatique et...

15 mars 2012
Une prairie fleurie dans votre jardin

Une prairie fleurie dans votre jardin

Développer une prairie fleurie pour faciliter la biodiversité, c'est idéal si votre jardin est...

3 février 2012
Installer un nichoir à oiseaux

Installer un nichoir à oiseaux

Vous aimeriez vous aussi participer à la sauvegarde des oiseaux ? Vous souhaitez un ou des...

2 février 2012