Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Le loup partout en France

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Le loup partout en France

Le loup gris a récemment pointé le bout de son museau dans l’Ouest, en Île-de-France, en Indre-et-Loire ou encore en Nouvelle-Aquitaine. Là où, parfois, on ne l’avait pas aperçu depuis plus d’un siècle. Si la nouvelle réjouit les défenseurs de la biodiversité, ces canidés entraînent dans leurs sillages la sempiternelle question de la cohabitation avec l'élevage.

Si la tendance globale est à l’augmentation démographique et géographique, la question d’un conflit jusqu’ici irrésolu risque de se poser avec toujours plus de radicalité. Il faut pourtant chercher à trouver un compromis, ce compromis passant en premier lieu par l’écoute des uns et des autres.

Permettre le retour du loup en France, tout en prenant en compte les contraintes que ce retour peut générer pour les éleveurs, est une préoccupation forte d'Humanité et Biodiversité. Nous sommes également favorables au soutien à un élevage extensif compatible avec les ressources naturelles, gage du maintien de milieux ouverts abritant une biodiversité originale. Cela suppose la mise en place d’instances de dialogues à l’échelle locale entre tous les acteurs concernés, pour travailler collectivement et définir des mesures adaptées aux particularités de chaque territoire. On parle de gestion adaptative. Même si les connaissances sont encore trop lacunaires, toutes les études scientifiques concordent en outre pour confirmer les effets bénéfiques de ce retour sur les écosystèmes forestiers.

Un débat s’ouvre aussi sur les méthodes de comptage des loups et l’estimation des populations. L’Office Français pour la Biodiversité (OFB) est mis en cause par certains éleveurs.

« Le nombre de loups est déterminant pour la profession », avance Claude Font, secrétaire général de la Fédération Nationale Ovine (FNO) et en charge du dossier prédation, notamment au regard de l’annuel « plafond de destruction légale » de loups, à travers des tirs dérogatoires. En 2021, il est de 19 % de la population estimée (soit 118 individus).

Au 9 décembre 2021, 97 loups ont été abattus, six ont été braconnés (délit passible de trois ans de prison et de 150 000 € d’amende) selon le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes, en charge du dossier loup.

Pour Patrick Boffy, vice-président de l’association de protection et de conservation de l’ours, du loup et du lynx en France, Ferus, « les tirs devraient être exceptionnels. Ce pourcentage est énorme, à la limite de la légalité. » L’association propose par ailleurs un programme de soutien aux éleveurs et bergers baptisé « PastoraLoup ».

Par ailleurs, certains comme la FNO, remettent en cause l’estimation de la population lupine réalisée par l’OFB. « Malgré les prélèvements autorisés, la pression de prédation sur les élevages est toujours à peu près identique », relève Claude Font. Il aimerait également que le statut du loup soit révisé.

Parce qu’il est extrêmement difficile d’estimer précisément une population d’animaux sauvages, tant pour son effectif que pour ses limites géographiques, « on a des méthodes scientifiques prouvées depuis plusieurs années au plan international », détaille Loïc Obled, directeur général délégué de l’OFB. « La méthode qu’on a retenue et développée en France, avec le CNRS, est une estimation de la population sur la base de différents indices qu’on recueille et d’analyses génétiques sur ceux-ci. On fait des probabilités. On a beaucoup de chances d’être proche de la réalité », ajoute-t-il.

Si cette méthode est perfectible, elle permet de poser clairement les questions des mesures objectives et de sortir de l’idéologie.

Il convient désormais de mettre tout le monde autour de la table et d’échanger dans une démarche ouverte permettant de comprendre les enjeux de son contradicteur.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Espèces menacées
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Déclin des Insectes : communiqué de presse de l'Académie des Sciences

Déclin des Insectes : communiqué de presse de l'Académie des Sciences

Communiqué de presse de l'Académie des sciences - Paris, le 26 janvier 2021Dans un avis qu’elle...

28 janvier 2021
Espèces menacées d'extinction : on en parle sur France Info

Espèces menacées d'extinction : on en parle sur France Info

Dans le billet sciences de France Info, Bernard Chevassus-au-Louis, président d'Humanité et...

22 décembre 2020
Pyrénées : 6/10 français favorables au remplacement des ours tués

Pyrénées : 6/10 français favorables au remplacement des ours tués

Les Français sont nettement favorables au remplacement des ours tués par l'homme dans les...

10 décembre 2020
Liste rouge des espèces menacées : un bilan catastrophique

Liste rouge des espèces menacées : un bilan catastrophique

L'UICN vient, à l'occasion de la journée mondiale de la vie sauvage du mercredi 3 mars 2021, de...

8 mars 2021
Êtres en transition, le vivant nous questionne

Êtres en transition, le vivant nous questionne

Le projet « Êtres en transition » est né d'une rencontre entre Humanité et Biodiversité et...

16 avril 2021
Journée internationale de la biodiversité : tous acteurs !

Journée internationale de la biodiversité : tous acteurs !

Le 22 mai 2021, nous célébrons la Journée internationale de la biodiversité, un événement annuel...

22 mai 2021