Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
L'Écho n°127 spécial rapport d'activité 2021

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

L'Écho n°127 spécial rapport d'activité 2021

Chaque année, l'édition printemps de notre magazine trimestriel adhérent L'Écho est consacré à notre rapport d'activité. Par conséquent, il est exceptionnellement disponible à toutes et tous ! Dans L'Écho n°127 spécial rapport d'activité 2021, découvrez nos temps forts de l'année passée, nos actions de plaidoyer, de communication et de sensibilisation, nos Oasis Nature, nos finances et l'équipe qui oeuvre au quotidien en faveur de la protection de la biodiversité.

storage?id=2451477&type=picture&secret=7qHEzLJNhPPKI9XUKdFC6SYTHEY6dFuavqx5ZMNc&timestamp=1655740874storage?id=2449820&type=picture&secret=UiXmD762pddPVnRc6rc5qKecwXIp0acR3XBbua86&timestamp=1655723936

Édito de Bernard Chevassus-au-Louis, président d'Humanité et Biodiversité

L’année 2021 a été marquée par les tensions liées à la Covid-19, avec l’apparition d’un nouveau variant Omicron dont on ne connait pas toutes les potentialités de mutation. Nous vivons avec une pandémie planétaire qui, outre l’accroissement des inégalités en matière d’accès aux soins dans le monde, fait peser dans les pays à fort potentiel vaccinal des doutes sur leur avenir sanitaire. La montée des actes violents envers les élus de la nation est un autre objet d’inquiétude pour notre association. Ce climat, parfois anti-science, nous interpelle sur nos modes de communication sur nos sujets, et plus particulièrement sur les causes de la perte de biodiversité.

Il y a 10 ans, H&B a choisi d’opérer un tournant dans sa philosophie d’action. Nous sommes passés, après 36 ans d’action militante consacrée à la défense des non-chasseurs et une identification « anti-chasse », à une approche plus large des enjeux liés à la perte de la biodiversité pour tous les vivants, du ver de terre à l’humain.

Nous avons choisi la voie de la complexité et de la pédagogie. Car la vie n’est ni blanche, ni noire, elle est faite d’une infinité de nuances de couleurs. Aussi depuis 10 ans, notre association s’attache avec constance à agir pour une plus grande prise en compte de la biodiversité. Cette vision globale, résumée par notre maxime « La biodiversité partout, pour tous et avec tous » est encore loin de faire consensus.

Les partisans du « grand partage » entre des territoires protégés, voire sanctuarisés et, d’autres dédiés aux diverses activités humaines se recrutent à la fois chez ceux qui dénoncent le poids excessif des « contraintes environnementales » sur la compétitivité de leur secteur économique et ceux qui soulignent que c’est souvent dans ces seuls territoires protégés que la biodiversité a pu être sauvegardée.

Les effets du réchauffement climatique sont plus marqués, plus médiatisés et, parfois, les climatologues ne font jouer à la biodiversité qu’un rôle d’absorbeur de gaz à effet de serre (GES). C’est notamment le cas pour la forêt, rudement mise à contribution avec une illusion sur sa capacité à tempérer les dérèglements de notre climat. C’est dans ce contexte que notre association est constamment intervenue pour souligner les multiples contributions de la biodiversité au bien-être des humains d’aujourd’hui et, surtout, de demain.

La pandémie a mis sur le devant de la scène les liens étroits qui unissent notre santé à l’état de santé des écosystèmes. Avec nos partenaires, nous avons oeuvré avec succès pour que cette dimension « Une seule santé » soit prise en compte dans le nouveau plan d’action santé-environnement (PNSE 4). Un concept qui a d’ailleurs fait l’objet de notre Revue H&B n°7 « Une seule santé : en pratique ? » qui présente les actes du colloque inter-disciplinaire tenu le 17 mars 2021.

Nous avons également poursuivi et renforcer nos travaux pour la lutte contre l’artificialisation des sols et contribué avec d’autres associations à la future Stratégie Nationale Biodiversité 2021-2030 qui a fait l’objet d’un dossier spécial dans L’Écho n°124, tout comme la Stratégie Nationale des Aires Protégées dans L’Écho n°125.

Forêts, agriculture, milieux maritimes et littoraux, politique énergétique, économie de la biodiversité, fiscalité écologique, gouvernance et dialogue environnemental sont encore et toujours des sujets permettant à notre association de contribuer à l’ambition et la réussite des politiques dédiées à la biodiversité, et de porter les enjeux de la biodiversité au sein de toutes les politiques sectorielles afin d’accélérer la transition écologique et solidaire.

La biodiversité n’en finit plus de s’éroder, mais des résultats concrets, en particulier dans le domaine de l’eau, nous permettent d’affirmer que « Quand on veut, on peut ». Encore faut-il vouloir, alors que nous constatons beaucoup d’incantations et tellement peu d’actions des décideurs ! Ainsi subsiste pour nous une inquiétude forte sur nos agro-écosystèmes (milieux ouverts) et nos milieux humides. Et c’est par le biais de contentieux, quand les consultations ne sont pas suivies d’effet, que nous obtenons des résultats, par exemple avec la LPO et FNE contre des pratiques de chasses cruelles et illégalement autorisées.

Nos associations de protection de la nature devraient pourtant être écoutées puisque, constituées de citoyennes et de citoyens qui se regroupent pour être force de propositions et de compétences, elles sont un maillon essentiel de la démocratie ! Heureusement, on enregistre une avancée et une réelle prise de conscience de nos sociétés sur les enjeux de la biodiversité et du bien-être animal.

Gageons que notre travail devra encore se renforcer à l’avenir. Mais notre motivation est plus forte que jamais et nous finirons par obtenir de beaux résultats concrets.

Pour recevoir les prochains numéros de L'Écho, rejoignez-nous !

storage?id=2449818&type=picture&secret=6tI4akpbkzbGFO0NdmVqqRxVaYHTlwOd5XdZRpFM&timestamp=1655723910

Toute la collection de L'Écho depuis 2018 est à découvrir sur la page "Nos publications" (accès à L'Écho réservé aux adhérents d'Humanité et Biodiversité).

storage?id=2450065&type=picture&secret=aA2dM07MwMIv6GJ1lw64cri7Dac2Hp91C5GzyQeQ&timestamp=1655725416

Illustration de couvertures : ©Anne Defréville - Arsenic les Petites Bretelles

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Chasse Oasis Nature Agriculture Alimentation Santé Vie institutionnelle et politique Forêt Espèces menacées Hubert Reeves Artificialisation Climat Événement Bien-être animal Justice sociale
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

Les adhérents d'Humanité et Biodiversité viennent de recevoir L'Écho n°120, édition estivale de...

31 juillet 2020
Effet des populations d’ongulés sur la biodiversité

Effet des populations d’ongulés sur la biodiversité

Analyse et propositionsLa note présentée en pièce jointe concerne les problèmes de dégâts...

30 septembre 2019
Gestion de la tuberculose bovine : le Blaireau a bon dos !

Gestion de la tuberculose bovine : le Blaireau a bon dos !

Saisie par Humanité et Biodiversité, France Nature Environnement, la LPO et l’ASPAS en septembre...

4 octobre 2019
Notre position sur la chasse

Notre position sur la chasse

Notre association pose cinq revendications essentielles pour encadrer les activités de chasse et...

6 juillet 2018
Emmanuel Macron proscrit la chasse à la glu pour la saison 2020-2021

Emmanuel Macron proscrit la chasse à la glu pour la saison 2020-2021

Contre l'avis de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et malgré les pressions politiques...

28 août 2020
Tourterelle des bois : Emmanuel Macron accepte la demande des chasseurs

Tourterelle des bois : Emmanuel Macron accepte la demande des chasseurs

Au lendemain de l'annonce de la suspension de la chasse à la glu, le ministère de la Transition...

31 août 2020