Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
L'Écho n°123 spécial rapport d'activité 2020

L'Écho n°123 spécial rapport d'activité 2020

L'édition printemps 2021 de notre magazine trimestriel adhérent L'Écho vient de paraître. Ce nouveau numéro étant consacré à notre rapport d'activité 2020, il est exceptionnellement disponible à toutes et tous ! Dans L'Écho n°123, découvrez nos temps forts de l'année 2020, nos actions de plaidoyer, de communication et de sensibilisation, nos Oasis Nature, nos finances et l'équipe qui oeuvre au quotidien en faveur de la protection de la biodiversité.

storage?id=1643544&type=picture&secret=L3XkEG3ezryxUevi3JjXUJneVUFcchdfh0Ow3Nvv&timestamp=1623419321

Édito de Bernard Chevassus-au-Louis, président d'Humanité et Biodiversité

L’assemblée générale d’une association est un moment de convivialité apprécié, pour échanger à la fois sur le bilan du travail accompli et sur nos ambitions pour l’avenir. Comme bien d’autres, nous avons dû hélas nous contenter d’une réunion virtuelle qui, heureusement, s’est déroulée sans ennuis techniques. Elle a même permis d’avoir une « audience » largement supérieure à celle de nos assemblées antérieures, en particulier pour la conférence d’ouverture sur la santé, suivie par près de 300 internautes.

Pour résumer ce que vous découvrirez dans ce numéro de L’Écho, je dirais que nous avons, tout au long de cette année, cheminé entre espoirs et inquiétudes, et qu’il faudra encore attendre pour savoir si tous les « investissements » que nous avons réalisé – et dont vous mesurerez l’ampleur – porteront ou non leurs fruits en 2021 et au-delà.

Ainsi, 2020, qui marquait la fin des stratégies nationales et internationales élaborées en 2010, devait être l’année d’élaboration de nouvelles stratégies pour la biodiversité. Elle avait bien commencé en février avec le lancement officiel à Chamonix du nouvel Office français de la Biodiversité et, à cette occasion, un discours du Président de la République annonçant sa volonté de développer les aires protégées. Autre bonne nouvelle, la présentation en mai par l’Union européenne d’une politique ambitieuse pour la biodiversité à l’horizon 2030.

Avec la publication de notre livre blanc inter-ONG « Pour que vive la Nature » en mai, nous étions au rendez-vous, en particulier pour l’évènement phare que devait être en juin le congrès mondial de l’UICN à Marseille. Son report à 2021 du fait de la crise sanitaire, puis celui de la 15ème conférence de la convention internationale sur la diversité biologique prévue en Chine, mais aussi, au niveau national, un nouveau changement à la tête du ministère de l’écologie, ont conduit à un temps d’arrêt dans l’élaboration d’une nouvelle stratégie.

Nous avons cependant continué à travailler pour faire connaître nos analyses et nos propositions, que ce soit au sein des diverses instances ou nous siégeons, à travers nos partenariats avec des entreprises et des collectivités, ou en élaborant divers documents pédagogiques pour des publics de tous âges. J’espère que vous avez eu connaissance et que vous avez apprécié, outre leur contenu, la beauté et la créativité de ces documents.

L’autre axe fort de notre action en 2020 a été notre implication dans l’élaboration de nombreuses politiques sectorielles impactant la biodiversité. En effet, il apparaît de plus en plus évident qu’une politique dédiée à la biodiversité et au développement de nouvelles aires protégées est, certes, nécessaire, mais ne sera pas suffisante pour mettre fin à l’érosion de la biodiversité. C’est donc sur l’ensemble du territoire et de ces usages qui faut agir, ce qui signifie de s’impliquer dans un dialogue, parfois difficile, avec tous les « usagers » de notre territoire.

Concrètement, cela s’est traduit par de nombreuses initiatives, généralement avec des partenaires compétents, pour élaborer et promouvoir des propositions dans le domaine des politiques agricoles, alimentaires et forestières, de l’urbanisme (avec la thématique de l’artificialisation), de la santé ou de l’énergie et du climat. Nous avons pu mesurer à travers ces divers engagements combien les préoccupations relatives à la biodiversité étaient souvent méconnues, voire délibérément minorées par les acteurs de ces différents domaines d’activité. Mais nous avons aussi rencontré des hommes et des femmes voulant sincèrement faire évoluer leurs pratiques et cela ne peut que nous encourager pour poursuivre nos efforts.

Enfin, nous avons souhaité mieux vous informer et vous permettre d’agir concrètement, avec un nouveau site internet, un développement de nos Oasis Nature, de nombreuses conférences à travers la France ou la création de nos « Cahiers de la Biodiversité », que vous pouvez diffuser vous-même sans modération.

Je voudrais donc remercier pour finir tous ceux et toutes celles qui nous ont fait confiance, qui nous ont apporté un soutien matériel mais aussi « moral », tous ceux qui se sont investis dans ses multiples réalisations et vous tous, adhérents et amis de la biodiversité, qui nous donnez envie, chaque jour, de tracer ce chemin vers une biodiversité « Partout, pour tous et par tous ».

Pour recevoir les prochains numéros de L'Écho, rejoignez-nous !

storage?id=1643529&type=picture&secret=WODgU09FwwZuXHxFFt3vZCxH3BHAdcVkrAQxg4r6&timestamp=1623418728
Documents
icoPaperclip32Dark Echo 123-web-light.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Chasse Oasis Nature Agriculture Alimentation Santé Vie institutionnelle et politique Forêt Espèces menacées Communiqué Artificialisation Climat
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

Les adhérents d'Humanité et Biodiversité viennent de recevoir L'Écho n°120, édition estivale de...

31 juillet 2020
Effet des populations d’ongulés sur la biodiversité

Effet des populations d’ongulés sur la biodiversité

Analyse et propositionsEn brefLa note présentée en pièce jointe concerne les problèmes de dégâts...

30 septembre 2019
Gestion de la tuberculose bovine : le Blaireau a bon dos !

Gestion de la tuberculose bovine : le Blaireau a bon dos !

Poursuivez ici selon votre inspiration...Saisie par Humanité et Biodiversité, France Nature...

4 octobre 2019
Notre position sur la chasse

Notre position sur la chasse

Poursuivez ici selon votre inspiration...Notre association pose cinq revendications essentielles...

6 juillet 2018
Emmanuel Macron proscrit la chasse à la glu pour la saison 2020-2021

Emmanuel Macron proscrit la chasse à la glu pour la saison 2020-2021

Contre l'avis de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) et malgré les pressions politiques...

28 août 2020
Tourterelle des bois : Emmanuel Macron accepte la demande des chasseurs

Tourterelle des bois : Emmanuel Macron accepte la demande des chasseurs

Au lendemain de l'annonce de la suspension de la chasse à la glu, le ministère de la Transition...

31 août 2020