Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Le bien-être animal et l'agriculture bio

Le bien-être animal et l'agriculture bio

La question du bien-être animal devient une priorité. Un article publié par The Conversation développe de nombreux arguments en faveur d’un traitement "plus humain" des animaux domestiques à vocation de production alimentaire.

Les auteurs s’interrogent ainsi : « la réglementation applicable à la production bio permet-elle de garantir un niveau optimal de bien-être animal ? »

Ils notent :

  1. Un environnement plus naturel
  2. Isolement, attache et élevage en cage interdits
  3. La réglementation bio entend également limiter les mutilations physiques.

En dehors de la castration, autorisée "pour assurer la qualité des produits et maintenir les pratiques traditionnelles", les mutilations comme la coupe de queue des ovins, l’épointage du bec des volailles ou encore l’écornage des veaux, ne sont autorisées qu’"à titre exceptionnel", "au cas par cas et uniquement lorsque ces pratiques améliorent la santé, le bien-être ou l’hygiène des animaux ou lorsque la sécurité des travailleurs est compromise".

Ceci étant les auteurs décrivent des situations éloignées de cette affirmation, c’est le cas de l’écornage des vaches. Mais pour la fin de vie, on n’est pas dans un progrès significatif par rapport à l’agriculture conventionnelle. Ainsi, si l’étourdissement est dans le cahier des charges, on ne fait pas grand-chose pour le transport des animaux.

Pour Humanité et Biodiversité, l'agriculture biologique va dans le bon sens et serait un progrès par rapport à l’agriculture conventionnelle. Il serait bon aussi de promouvoir l’abattage à la ferme, lorsque la dimension de l’exploitation le permet.

Il faut continuer à porter notre attention sur la vie dans les abattoirs, les vidéos régulièrement présentées dans les journaux télévisés montrent de vrais scandales et souvent les conditions de travail des salariés de ce secteur sont d’un autre temps. La question d'une filière d'abattage à la ferme existante dans certains pays se pose.

Faisons converger bien-être au travail avec bien-être animal.

Humanité et Biodiversité est membre de la plateforme Pour Une Autre PAC qui défend une révision de la politique agricole commune en faveur du bien-être animal, du respect de l'environnement, des paysans et des consommateurs.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Agriculture Alimentation Bien-être animal
1 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Cahier de la Biodiversité n°1 :

Cahier de la Biodiversité n°1 :

"Stratégies européennes pour l’alimentation et la biodiversité et agriculture française"Pour...

22 juillet 2020
PAC post 2020 : lettre ouverte au Président de la République

PAC post 2020 : lettre ouverte au Président de la République

Avec les 42 signataires membres de la plateforme Pour une autre PAC, Humanité et Biodiversité...

16 juillet 2020
L'Écho n°118 : PAC, une opportunité à ne pas manquer pour la biodiversité !

L'Écho n°118 : PAC, une opportunité à ne pas manquer pour la biodiversité !

C'est quoi la Politique Agricole Commune ? Pourquoi la réforme de la PAC est-elle décisive pour...

5 mars 2020
Les citoyen.ne.s français.es et la réforme de la PAC

Les citoyen.ne.s français.es et la réforme de la PAC

Pour la prochaine PAC, plus de 85% des Français·es demandent une juste rémunération des...

24 juin 2020
Agriculture : nous demandons la dissolution de la cellule Demeter

Agriculture : nous demandons la dissolution de la cellule Demeter

Poursuivez ici selon votre inspiration...A l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture...

28 février 2020
Épandage pesticides : décret sur les distances de sécurité

Épandage pesticides : décret sur les distances de sécurité

Que penser du projet de décret sur les distances de sécurité dans l'épandage des pesticides ?...

16 septembre 2019