Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Tribune pour un Ministère de la mer intégré au Ministère de la transition

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Tribune pour un Ministère de la mer intégré au Ministère de la transition

Le journal Le Monde a publié vendredi une tribune signée par une centaine d’organisations, dont Humanité et Biodiversité, appelant à un Ministère de la mer pleinement engagé dans la transition écologique au sein d’un grand Ministère de la transition écologique.

Comme rapporté par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), l’Océan et les littoraux font face à de nombreuses menaces : acidification et réchauffement des eaux, élévation du niveau de la mer, surexploitation des ressources halieutiques, pollutions, etc. Ces dangers mettent en péril la biodiversité ainsi que les services écosystémiques* que l’Océan procure aux hommes, notamment sa capacité de régulation du climat.

Pour répondre aux enjeux du milieu marin, un ministère de la mer, dédié aux problématiques océaniques, a vu le jour en juillet 2020. Ce changement institutionnel est une première étape pour la meilleure prise en compte des spécificités marines dans les politiques publiques. Le portage politique de haut niveau des enjeux maritimes doit être renforcé et mis en lien avec l’objectif de faire de l’écologie le fil rouge du quinquennat. La tribune propose donc d’aller plus loin et de placer ce Ministère de la Mer au sein d’un grand Ministère dédié à la transition écologique, afin de mieux appréhender les défis de protection des écosystèmes marins et littoraux, de la pêche et l’aquaculture durables, de transition énergétique du transport maritime et des services maritimes.

Ce grand ministère ne devra pas séparer l’énergie de l’environnement. Comment débattre des énergies marines renouvelables sans étudier les impacts sur la vie marine ?

Afin de concilier les intérêts des uns et des autres et d’apaiser les divisions, ce Ministère devra faire preuve de davantage d’écoute, de pédagogie et de dialogue. Il sera donc crucial de développer de nouvelles méthodes de travail et d’associer les parties prenantes à la décision, tout en respectant une éthique d’engagement et de consensus. Ce Ministère de la Mer devrait adopter une approche écosystémique, intégrée et représentative de la diversité des acteurs et du territoire maritime français, et s’appuyer sur l’expertise scientifique.

Après les engagements du One Ocean Summit à Brest, l’année 2022 continue d’être rythmée par de nombreux évènements internationaux comme la Conférence de l’ONU pour l’océan, la négociation d’un traité pour la Haute mer, la COP27 de la Convention cadre de l’ONU sur les changements climatiques, la COP15 de la Convention sur la diversité biologique… Autant d’occasions pour le Ministère de la Mer d’affirmer les engagements de la France dans la planification vers une économie résiliente et neutre en carbone à l’horizon 2050.

En savoir plus :

________________________________

*Les services écosystémiques correspondent aux avantages que les hommes tirent des écosystèmes. Ces dits-services peuvent être des services d’approvisionnement (ressources), de régulation (en l’occurrence, la régulation du climat) ou des services culturels/recréatifs.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Agriculture Alimentation Vie institutionnelle et politique Espèces menacées Communiqué Artificialisation Climat
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

L'Écho n°120 "Déterrage du blaireau : stoppons le massacre !"

Les adhérents d'Humanité et Biodiversité viennent de recevoir L'Écho n°120, édition estivale de...

31 juillet 2020
Cahier de la Biodiversité n°1 :

Cahier de la Biodiversité n°1 :

"Stratégies européennes pour l’alimentation et la biodiversité et agriculture française"Pour...

22 juillet 2020
PAC post 2020 : lettre ouverte au Président de la République

PAC post 2020 : lettre ouverte au Président de la République

Avec les 42 signataires membres de la plateforme Pour une autre PAC, Humanité et Biodiversité...

16 juillet 2020
L'Écho n°118 : PAC, une opportunité à ne pas manquer pour la biodiversité !

L'Écho n°118 : PAC, une opportunité à ne pas manquer pour la biodiversité !

C'est quoi la Politique Agricole Commune ? Pourquoi la réforme de la PAC est-elle décisive pour...

5 mars 2020
Les citoyen.ne.s français.es et la réforme de la PAC

Les citoyen.ne.s français.es et la réforme de la PAC

Pour la prochaine PAC, plus de 85% des Français·es demandent une juste rémunération des...

24 juin 2020
Agriculture : nous demandons la dissolution de la cellule Demeter

Agriculture : nous demandons la dissolution de la cellule Demeter

Poursuivez ici selon votre inspiration...A l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture...

28 février 2020